Thumbnail Image

Réponse des Directions de la FAO et du PAM au Mali à l’Évaluation Conjointe du projet « Appui à la résilience des populations vulnérables au nord du Mali »










Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Évaluation conjointe FAO/PAM du projet «Appui à la résilience des populations vulnérables au nord du Mali» 2019
    Also available in:
    No results found.

    Entre 2015 et 2018, la FAO et le PAM ont mis en œuvre un programme conjoint financé par l’Union européenne visant au renforcement de la résilience des communautés dans le nord du Mali. Une évaluation finale a été menée entre mai 2018 et septembre 2018. L’évaluation a prêté une attention particulière à la collaboration entre les deux agences. Les résultats de l’évaluation montrent que l’intervention a contribué à l’amélioration des productions agricoles et animales, à l’introduction, encore à un stade initial, de nouveaux produits dans les habitudes alimentaires des ménages bénéficiaires et à la génération de revenus permettant de protéger les actifs, de faire face aux besoins essentiels et d’investir dans de nouveaux moyens d’existence. L’évaluation relève que dans certains sites ou pour certains volets d’activités les deux agences sont intervenues séparément, amenuisant l’impact de l’intervention. Ainsi, elle recommande aux deux agences d’optimiser les synergies dans le cadre de programmes conjoints futurs.
  • Thumbnail Image
    Document
    Évaluation conjointe FAO/PAM du projet « Appui à la résilience des populations vulnérables au nord du Mali » - Annexes 2019
    Also available in:
    No results found.

    Entre 2015 et 2018, la FAO et le PAM ont mis en œuvre un programme conjoint financé par l’Union européenne visant au renforcement de la résilience des communautés dans le nord du Mali. Une évaluation finale a été menée entre mai 2018 et septembre 2018. L’évaluation a prêté une attention particulière à la collaboration entre les deux agences. Les résultats de l’évaluation montrent que l’intervention a contribué à l’amélioration des productions agricoles et animales, à l’introduction, encore à un stade initial, de nouveaux produits dans les habitudes alimentaires des ménages bénéficiaires et à la génération de revenus permettant de protéger les actifs, de faire face aux besoins essentiels et d’investir dans de nouveaux moyens d’existence. L’évaluation relève que dans certains sites ou pour certains volets d’activités les deux agences sont intervenues séparément, amenuisant l’impact de l’intervention. Ainsi, elle recommande aux deux agences d’optimiser les synergies dans le cadre de programmes conjoints futurs.
  • Thumbnail Image
    Document
    Programme continental de réduction des pertes après récolte
    Evaluation rapide des besoins
    2011
    Also available in:
    No results found.

    La réduction des pertes après-récolte (PAR) est un domaine prioritaire de collaboration entre la FAO et la Banque Africaine de Développement (BAD). Il fut l’un des trois piliers identifiés par la BAD dans sa réponse à la crise alimentaire en Afrique (RCAA) de Juin 2008, en réponse à la hausse des prix alimentaires en 2007 et 2008. En 2009, la coopération entre la FAO et la BAD sur la réduction des PAR a été organisée autour de deux axes: (i) passer en revue le portefeuille agricole de la BAD, se nsibiliser/former le personnel de la BAD pour améliorer les activités relatives aux PAR au sein des projets en cours et des futurs projets, et (ii) préparer le document cadre d’un programme continental de réduction des PAR en Afrique sub-saharienne (ASS), basé sur des évaluations des besoins menées dans 14 pays africains. Ces évaluations des besoins ont été effectuées par la division des Infrastructures rurales et des agro-industries (AGS) et la division du Centre d’investissement (TCI) de la FA O, à travers des missions de terrain conjointes menées avec la BAD dans six pays (Cameroun, Ghana, Malawi, Mali, Mozambique et Sierra Leone). Des données additionnelles ont également été obtenues à partir des représentations de la BAD et de la FAO dans les pays, et des acteurs concernés dans huit autres pays (Tchad, Ethiopie, Kenya, Nigeria, Rwanda, Sénégal, Ouganda et Zambie). En 2010, six documents de travail intitulé «Programme continental de réduction des pertes après récolte: évaluation rap ide des besoins» ont été préparés pour le Cameroun, le Ghana, le Malawi, le Mali, le Mozambique et la Sierra Leone ; et ont analysé les besoins et les possibilités d’investir dans la réduction des PAR en ASS. Ces rapports ont fourni le fondement sur lequel la BAD pourrait commencer à développer sa stratégie visant à aider les pays d’Afrique subsaharienne à intégrer les recommandations formulées dans des domaines clés d’intervention pour la réduction des PAR.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.