Thumbnail Image

Contribution à l’amélioration de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans le cercle de Yanfolila, région de Sikasso - TCP/MLI/3702









Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Réduction des pertes après récolte pour une meilleure sécurité alimentaire et nutritionnelle dans les états membres de l’IGAD - TCP/SFE/3702 2022
    Also available in:

    L’insécurité alimentaire et la malnutrition restent un problème de santé publique et socio économique majeur en Afrique, notamment en Afrique de l’Est, qui abrite plus de la moitié de la population sous-alimentée du continent. La région est fortement dépendante des importations de denrées alimentaires, en particulier de céréales. Selon des estimations récentes (FAO. 2021. L'état de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde), environ 70 millions de personnes dans la région sont en situation d’insécurité alimentaire, et au moins 20 millions de sa population dépendent de l’aide alimentaire. L’absence d’autosuffisance alimentaire a incité les décideurs nationaux et régionaux de la région de l’Afrique de l’Est à rechercher les causes de la faible production et à promouvoir des interventions visant à augmenter la production alimentaire nationale et à réduire les pertes alimentaires le long de la chaîne de valeur agricole. Les pertes après récolte sont un élément essentiel, mais souvent négligé, qui met en péril la sécurité alimentaire et affecte les revenus des producteurs, puisqu’il s’agit d’une réduction mesurable des denrées alimentaires causée par les insectes, les micro-organismes, les rongeurs et les oiseaux, qui peut affecter la quantité ou la qualité des cultures agricoles produites. Selon la FAO, en 2019, jusqu’à un tiers des aliments produits dans le monde ont été perdus ou gaspillés entre le stade de la production et celui de la consommation.
  • Thumbnail Image
    Project
    Projet d’appui à la structuration du programme de sécurité alimentaire et nutritionnelle en agriculture - TCP/DRC/3704 2022
    Also available in:
    No results found.

    La situation de la Sécurité alimentaire et nutritionnelle ( reste très préoccupante en République démocratique du Congo, avec environ 22 millions de Congolais en situation d’insécurité alimentaire Le retard de croissance chez les enfants de moins de 5 ans est évalué à 42 pour cent avec des fortes disparités entre provinces, l’émaciation à 7 pour cent et l’insuffisance pondérale à 23 pour cent (Enquête Multi Indicators Cluster Survey MICS 2019 Plusieurs facteurs concourent au maintien de prévalences élevées de malnutrition, parmi lesquels la faible disponibilité des aliments, les mauvaises pratiques alimentaires et nutritionnelles, les conflits armés, les conflits ethniques, les maladies, la faible couverture géographique de la promotion de l’alimentation du nourrisson et du jeune enfant La formation en nutrition et sécurité alimentaire est en outre insuffisante dans le curriculum des écoles de santé et paramédicales, et inexistante dans la formation des autres agents des secteurs sensibles à la nutrition Pour répondre à ces défis, le Gouvernement a adopté en 2017 une Politique nationale de sécurité alimentaire et nutritionnelle (PNSAN 2017 2030 qui n’était toutefois ni vulgarisée ni dotée d’un plan d’action pour son application concrète.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Innovations et leçons en matière de financement des chaînes de valeur agricoles
    Études de cas réalisées en Afrique
    2021
    Also available in:

    À l’heure actuelle, la production alimentaire mondiale est confrontée à des défis importants, qui menacent la réalisation des Objectifs de développement durable (ODD). Malgré les progrès technologiques, la production alimentaire a du mal à répondre à la hausse de la demande et à l’amélioration des besoins nutritionnels en raison d’une population mondiale croissante, de l’urbanisation grandissante, de l’évolution des régimes alimentaires, d’un plus grand pouvoir d’achat au sein des économies émergentes, et d’une attention accrue portée aux résultats en matière de santé et de nutrition, entre autres facteurs. Parallèlement, la pression croissante sur les ressources naturelles et l’évolution rapide du climat représentent de formidables obstacles à l’expansion de l’approvisionnement alimentaire dans le futur. Outre la nécessité de produire suffisamment de denrées alimentaires plus nutritives pour nourrir le monde et de passer à des modèles commerciaux écologiquement durables, les systèmes alimentaires actuels doivent également devenir plus inclusifs en contribuant à la sécurité des moyens de subsistance et à la stabilité de tous les acteurs. L’inclusion dans les systèmes agricoles et alimentaires d’accords de financement de la chaîne de valeur et des innovations associées ouvrent de grandes perspectives, en particulier dans le contexte de chaînes de valeur liées à l’exportation et pour répondre aux besoins financiers à court terme des divers acteurs. Ces arrangements peuvent également contribuer à relier les acteurs financièrement exclus aux institutions financières du secteur formel.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.