Thumbnail Image

Forum Global sur la Sécurité Alimentaire et la Nutrition

Promotion du savoir. Appui à l’élaboration de politiques. Impact sur la vie des personnes.












Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Les ambassadeurs de bonne volonté de l’Organisation des Nations Unies 2008
    Le Programme des Ambassadeurs de bonne volonté de la FAO a pour but de promouvoir la vision de la FAO d’un monde libéré de la faim. Il distingue des hommes et des femmes de talent et de passion qui ont souhaité contribuer à attirer l’attention du public et des médias sur les objectifs nobles de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture: un monde libéré de la faim. Depuis le lancement du programme en 1999, ces nominations ont eu pour but de reconnaître l’importance du rôle joué par des personnalités pour promouvoir la sécurité alimentaire et transmettre le message que l’amélioration de la sécurité alimentaire n’est pas uniquement l’affaire des gouvernements. Le progrès s’appuie aussi sur la détermination des citoyens à utiliser leurs talents pour inspirer les bonnes volontés et stimuler l’engagement politique. Grâce à leur talent et leur influence, les Ambassadeurs de bonne volonté la FAO entraînent jeunes et moins jeunes, riches e t pauvres dans la lutte contre la faim et la pauvreté, à un moment crucial où l’explosion des prix des denrées alimentaires provoque une crise alimentaire mondiale. J’invite chaque personne à s’engager et à se joindre aux Ambassadeurs de bonne volonté de la FAO afin d’aider les plus déshérités de la planète à rompre le cercle vicieux de la faim et de la sous-alimentation chronique.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Centrage sur la gouvernance pour une amélioration de l’appui aux politiques et de l’assistance technique
    Document cadre sur la gouvernance et l'appui aux politiques
    2022
    Centrage sur la gouvernance pour une amélioration de l’appui aux politiques et de l’assistance techniquet. Il reste huit ans pour atteindre les ODD. La transformation des systèmes agroalimentaires s’impose de toute urgence si l’on veut obtenir des résultats en matière de durabilité, de résilience, de sécurité alimentaire et de nutrition dans un monde post-COVID. La transition souhaitée n’est possible qu’en renforçant et en exploitant les connaissances, l’expérience, les compétences et les capacités d’action collective d’une grande variété d’acteurs publics et privés dont les intérêts, les besoins, les ressources, l’influence et les capacités diffèrent. La «gouvernance» est la capacité multidimensionnelle qui permet une action collective efficace et inclusive à tous les niveaux. Dans de nombreux contextes nationaux, les goulets d’étranglement en matière de gouvernance sont responsables de l’écart existant entre les attentes politiques et les résultats sur le terrain. À titre d’exemple, une intervention parfaitement justifiée sur le plan économique échouera probablement si un puissant groupe d’intérêt la perçoit comme une menace ou si elle ne tient pas suffisamment compte des intérêts dudit groupe. La compréhension de la gouvernance (institutions et économie politique) sous-jacente aux systèmes alimentaires et agricoles existants peut donc déterminer le succès ou l’échec d’un appui aux politiques ou d’une assistance technique. Rassemblant des informations puisées dans la riche expérience de la FAO, dans les connaissances de l’Organisation et dans la littérature mondiale, ce document décrit un cadre opérationnel en quatre phases pour l’analyse de la gouvernance et des actions, et son intégration dans la formulation et la mise en oeuvre d’interventions aux niveaux national, régional et mondial. Il fournit également un examen des tendances récentes en s’appuyant sur l’avis d’experts en matière de gouvernance du développement durable, et met en avant les contributions de la FAO à la gouvernance à travers l’élaboration de concepts dans les domaines qui relèvent de son mandat. Le recours accru à l’analyse de la gouvernance dans le travail de la FAO stimulera des processus itératifs d’apprentissage collectifs et l’évaluation honnête du potentiel de changement, substituant ainsi aux solutions techniques des approches fondées sur une compréhension solide des réalités pratiques et politiques du terrain. Avec son accent sur l’apprentissage et l’adaptation permanents, l’analyse de la gouvernance permettra à la FAO d’améliorer l’efficacité de l’appui aux politiques et de l’assistance technique qu’elle dispense à ses Membres en en vue d’obtenir des résultats en matière de développement qui ne laissent personne pour compte.
  • Thumbnail Image
    Newsletter
    Bulletin d'information, Sustainable Wildlife Management Programme, Numéro 1 – janvier à mars 2019 2019
    Also available in:

    Le programme de gestion durable de la faune sauvage (SWM) est la première initiative internationale à s'attaquer au problème de la viande sauvage en abordant à la fois la conservation de la faune sauvage et la sécurité alimentaire. Cette initiative du Groupe des États d'Afrique, des Caraïbes et du Pacifique (ACP) est financée par l'Union européenne par l'intermédiaire du 11ème Fonds européen de développement (45 millions d'euros). Le programme SWM mobilise un groupe international d’organisations partenaires possédant une solide expertise et expérience dans les domaines de la conservation de la faune, de la sécurité alimentaire et de l’élaboration de politiques. Il est mis en œuvre par le biais d'un partenariat comprenant l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO), le Centre pour la recherche forestière internationale (CIFOR), la Wildlife Conservation Society (WCS) et le Centre français de recherche agricole pour le développement international (CIRAD). Le programme SWM élabore de nouveaux modèles novateurs, collaboratifs et évolutifs, qui préservent la faune et la flore et protègent les écosystèmes, tout en améliorant les conditions de vie et la sécurité alimentaire des personnes qui dépendent de ces ressources. Huit modèles sont en cours de développement dans treize pays pilotes, dont douze sont des pays ACP. Dans chaque pays, les partenaires du Programme SWM travaillent en étroite collaboration avec les autorités nationales et d'autres institutions locales. C'est un effort de collaboration qui vise à atteindre des niveaux de chasse durables. La mise en page du bulletin d’information est conforme au manuel visuel de Programme SWM. Ce bulletin trimestriel du Programme informera nos donateurs et nos partenaires des principaux faits marquants et des résultats obtenus dans les pays. Des entretiens avec des donateurs, des partenaires, du personnel local, des faits et des chiffres, des événements et des conférences seront également présentés. En particulier, les sections suivantes de ce premier numéro porteront sur: - Mot de bienvenue: un mot du coordinateur du programme de SWM (Hubert Boulet) - Au premier plan: approche basée sur les droits des communautés et processus CLIP - Echos des pays (Guyana): Élaboration d'initiatives durables de gestion des ressources fauniques et des pêches dirigées par les communautés et relations étroites nouées avec les communautés locales -Evénements: Les forêts au cœur de la conférence sur le développement durable et de l'atelier de mise en œuvre - Médias: liens vers des communiqués de presse et des articles concernant le programme de GDS - Entretien: Entretien avec le secrétaire général adjoint des ACP, M. Viwanou Gnassounou

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.