Thumbnail Image

Appui à la coordination des opérations agricoles d’urgence, soutien aux moyens d`existence et réinsertion des ménages vulnérables et des communautés victimes du conflit en Côte d'Ivoire - OSRO/IVC/903/SWE

Rapport D’Evaluation du Projet











Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°57 - Juin 2014 2014
    Also available in:

    La campagne agricole 2014-2015 est caractérisée par un démarrage tardif de la saison des pluies en particulier au Nigeria et au Cameroun, et par des pauses pluviométriques intervenues après les semis au Burkina Faso, au Mali, au Niger et au Tchad. La période de soudure a déjà commencé pour la majorité des ménages ruraux. Cette période de soudure est particulièrement difficile dans certaines régions de la Mauritanie et du Niger à cause de l’épuisement précoce des réserves alimentaires des ménages qui dépendent des marchés pour s’approvisionner. La deuxième cause principale de l’augmentation de l’insécurité alimentaire dans la région est l’insécurité civile qui continue à prévaloir en République centrafricaine, au nord du Nigeria et au nord du Mali et qui oblige de nombreuses personnes à fuir leur région ou leur pays. Dans les trois bassins commerciaux d’Afrique de l’Ouest, les flux des produits agricoles ont bien fonctionné entre avril et juin, grâce aux surplus des principaux pays expo rtateurs (Burkina Faso, Côte d’Ivoire et Nigéria) vers les zones déficitaires du Sahel. Les marchés ont été régulièrement approvisionnés grâce au déstockage opéré par les commerçants, ce qui a contribué à faciliter les flux régionaux. Toutefois, des prix supérieurs de 15 pour cent par rapport à la moyenne quinquennale ont été observés en mai au Nord Mali, au Tchad, à Nouakchott en Mauritanie, et également le long de la frontière entre le Niger et le Nigeria. Ces hausses des prix limiteront l’acc ès alimentaire des ménages pauvres et très pauvres.
  • Thumbnail Image
    Project
    Rapport terminal - Amélioration de l'environnement politique et institutionnel pour le développement de systemes de cogestion en pêche continentale au Burkina Faso, au Mali, en Côte d'Ivoire et au Ghana
    PILOT PROJECT 1
    2007
    Also available in:

    Les pêches artisanales en eau douce en Afrique de l’Ouest ont connu un développement notable à la suite de la construction de plusieurs barrages hydroélectriques sur les principaux cours d’eau. Le gigantesque barrage d’Akossombo avec le lac Volta de 9.344 km² de superficie (4% du territoire national) est mis en eau au Ghana en 1964. En Côte d’Ivoire, plusieurs barrages hydroélectriques sont érigés ; Kossou en 1971, donne naissance à un lac de 900 km². En 1980, le Mali construit le barr age de Sélingué qui inonde 409 km² de terre. Enfin, le Burkina Faso crée respectivement en 1988 et 1992, deux barrages qui donnent les lacs de Kompienga (210 km²) et Bagré (250 km²). La construction de ces ouvrages a fragilisé le tissu socio-économique des riverains (déplacement massif et réinstallation des populations sur de nouveaux sites, destruction de plantations, de forêts et de biens). L’objectif premier des barrages est de produire de l’électricité. Toutefois, les lacs de Sél ingué et de Bagré bénéficient d’un programme de production de riz irrigué et de culture maraîchère. Les activités de pêche qui se sont développées par la suite ont profondément modifié la configuration ethnosociologique des espaces lacustres. SFLP
  • Thumbnail Image
    Policy brief
    Étude diagnostique de l’état sanitaire du débarcadère Mohamed VI de Locodjro, Abidjan, Côte d’Ivoire 2023
    Also available in:
    No results found.

    L’Initiative Pêches Côtières en Afrique de l’Ouest (IPC-AO) est mise en œuvre dans trois pays d'Afrique de l'Ouest, à savoir : le Cabo Verde, la Côte d'Ivoire et le Sénégal. Il est mis en œuvre par l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) en collaboration avec le Programme des Nations Unies pour l'environnement (PNUE) à travers la Convention d'Abidjan, les agences gouvernementales compétentes et d'autres parties prenantes, telles que les organisations de pêcheurs et de travailleurs de la pêche dans les trois pays. IPC-AO vise à renforcer la gouvernance et les chaînes de valeur de la pêche grâce à la mise en œuvre d'une approche écosystémique de la pêche, d'instruments internationaux pertinents et de partenariats innovants aux niveaux national et régional. Cet objectif est atteint à travers la réalisation des deux composantes suivantes: (i) Amélioration de la gouvernance et de la gestion des pêches; et (ii) Renforcer la chaîne de valeur des produits de la mer. Ce rapport de diagnostic sanitaire du quai Mohamed VI de Locodjro, en Côte d’Ivoire, va permettre de constituer le dossier de la demande de l’agrément sanitaire. Cet appui s'inscrit dans le cadre de l'activité 2.2.2.4 du projet. Pour sa réalisation, une équipe d'experts a été mise en place par la Direction des Services Vétérinaires du Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) pour: réaliser un diagnostic sur l'état sanitaire des infrastructures et équipements du quai; faire un inventaire des pratiques générales d'hygiène; évaluer le circuit de commercialisation des produits débarqués et/ou transformés, entre autres aspects.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.