Thumbnail Image

Atelier du groupe de travail technique regional (GTR) de CountrySTAT et UemoaSTAT des etats membres de l’UEMOA









Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    CountrySTAT: Cérémonie de Lancement Officiel du Site Régional de l’UEMOA (UEMOASTAT) Ouagadougou, Burkina Faso, 24 Février 2015. Ordre du jour 2015
    Also available in:
    No results found.

    L’objectif de la Cérémonie de Lancement Officiel du Site Régional de l’UEMOA est de sensibiliser les hautes autorités de la Commission de l’UEMOA, les Etats Membres de l’UEMOA, les organisations régionales et internationales, les partenaires au développement sur l’importance des 8 CountrySTATs et de leur agrégation et concaténation au niveau régional (UEMOASTAT) pour qu’ils soutiennent et prennent activement part à la consolidation et la pérennisation du système CountrySTAT dans l’espace UEMOA.
  • Thumbnail Image
    Document
    Rapport de l’atelier régional sur l’utilisation de la chaîne du froid dans le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie en Afrique subsaharienne
    4-6 juin 2012, Yaoundé (Cameroun)
    2014
    Also available in:
    No results found.

    Du 4 au 6 juin 2012, s’est tenu à l’hôtel Mont-Fébé de Yaoundé (Cameroun), l’Atelier régional sur l’utilisation de la chaîne du froid dans le développement de l’agriculture et de l’agro-industrie en Afrique subsaharienne, organisé par l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) et l’Institut international du froid (IIF). L’atelier a regroupé 33 participants (professionnels des secteurs public et privé et membres d’organisations internationales) venant des pays afr icains suivants: le Burkina Faso, le Cameroun, l’Éthiopie, le Gabon, le Kenya, l’Ouganda, le Tchad, le Togo, la Tunisie, la République Démocratique du Congo, le Rwanda, la Zambie et Madagascar. Étaient également invités des experts de la chaîne du froid, sous l’égide de l’IIF. L’atelier a été ouvert par le Ministre de l’agriculture et du développement rural (MINADER) du Cameroun et avait pour objectifs: i) d’évaluer la situation de l’utilisation du froid dans le secteur agroalimentaire en Afriqu e subsaharienne; ii) d’identifier les enjeux et défis pour le développement de la chaîne du froid dans cette région; iii) de définir les principaux axes d’un cadre stratégique d’intervention pour le développement de la chaîne du froid dans le secteur agroalimentaire en Afrique subsaharienne. L’état des lieux de la chaîne du froid en Afrique subsaharienne a permis de relever quelques cas de réussite, à l’instar de la Tunisie et de Madagascar, mais également de relever divers contraintes et handic aps de ce secteur d’activités: une capacité d’entreposage frigorifique relativement faible, des difficultés d’accès à l’énergie électrique, un niveau relativement faible de compétences techniques, un faible niveau de transfert de technologie, un marché solvable perçu comme insuffisant pour les équipementiers, une absence de politique et de stratégie nationales clairement affichées de développement de la chaîne du froid, un manque de cadre juridique et un faible niveau d’organisation et de mise e n œuvre des contrôles de conformité aux normes. Les discussions des participants, alimentées d’une part par des contributions d’experts et d’autre part, par des travaux en groupes sur les principales filières agroalimentaires (fruits et légumes, lait, viande, poisson) ont conduit à la proposition d’axes stratégiques prioritaires pour le développement de la chaîne du froid: i) la gouvernance, dont la finalité est de définir et de faire appliquer un cadre réglementaire et normatif opérationnel, en relation avec la qualité sanitaire des aliments et l’accompagnement des acteurs; ii) le renforcement des capacités humaines et techniques; iii) la professionnalisation du secteur à travers l’appui à la création et/ou au développement des organisations et associations professionnelles; iv) le développement de partenariats public-privé et privé-privé pour le développement des investissements et des compétences dans les secteurs concernés; v) une vision régionale ou sous régionale du développement de la chaîne du froid, dans une logique d’intégration des marchés; vi) la recherche développement et plus généralement l’innovation dans le secteur du froid, en relation avec la sécurité alimentaire quantitative et qualitative, répondant aux besoins de l’Afrique subsaharienne.
  • Thumbnail Image

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.