Thumbnail Image

L’amelioration de l’oignon - (Allium cepa L.) au Niger

Réseau Africain pour le Développement de l'Horticulture (RADHORT)









Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    L’amelioration de l’oignon - (Allium cepa L.) au Niger
    Réseau Africain pour le Développement de l'Horticulture (RADHORT)
    2012
    Also available in:
    No results found.

    L’oignon est la culture maraîchère la plus importante au Niger. Alors que, de 1970 à 1974, la production annuelle se situait autour de 30.500 t/an pour une superficie de 1.750 ha (soit un rendement moyen de 17,5 t/ha), elle s’élève actuellement de 124.500 t pour une superficie de 4.400 ha (soit un rendement moyen de 28,3 t/ha). Une bonne partie (30 %) de cette production est exportée en frais vers les pays côtiers de la sous-région, soit 37.000 t/an environ. La culture est pratiquée en irrigué p endant la saison sèche et fraîche, de novembre à avril, dans les vallées où la nappe phréatique est suffisamment superficielle pour permettre un arrosage au chadouf (puisage de l’eau avec balancier) ou à la calebasse. Une partie de la production (10 à 15 %) est effectuée en hivernage, entre août et novembre.
  • Thumbnail Image
    Document
    Incidence de la maladie des racines roses (Pyrenochaeta terrestris) sur la variété d’oignon (Allium cepa) «Violet de Galmi», en fonction de la fertilisation du sol et de l’état d’infestation des plants en sortie de pépinière
    Réseau Africain pour le Développement de l'Horticulture (RADHORT)
    2012
    Also available in:
    No results found.

    La maladie des racines roses de l’oignon est causée par un champignon microscopique Pyrenochaeta terrestris (Hansen). C’est une des maladies de l’oignon (Allium cepa L.) les plus répandues en Afrique de l’Ouest, où elle est présente depuis 1980. Elle est particulièrement sévère dans les sols ayant servi de support à une longue période de culture de l’oignon (PAGES, de BON, FAYE, 1990). De l’avis des agriculteurs, la maladie devient plus accentuée quand les sols s’appauvrissent en matière organiq ue et en éléments minéraux. Cette observation n’a pas été prouvée scientifiquement pour le cas du couple Pyrenochaeta terrestris/Allium cepa. Par ailleurs, il semble que les plantations réalisées à partir de plants de pépinières infestées ont une production beaucoup plus faible.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Améliorer la qualité de l’oignon au Sénégal
    Contractualisation et autres mesures transversales
    2018
    Also available in:
    No results found.

    La production d’oignon a connu au Sénégal une forte progression depuis le milieu des années 2000. Cependant, la qualité de l’oignon reste très insuffisante et se traduit par (i) des pertes importantes, (ii) une impossibilité de stocker l’oignon local, et (iii) une préférence des consommateurs pour l’oignon importé, dès lors que ce dernier est présent sur le marché. Les producteurs font face à un faisceau de contraintes qui les incitent à privilégier le rendement et les récoltes précoces, au détriment de la qualité. Les principales contraintes sont: l’absence de financement alors que les charges de production sont élevées, la qualité des semences incertaine, le manque d’encadrement technique, les températures élevées dès mars-avril dans la région de Fouta. En outre, la faible qualité des bulbes et le manque d’infrastructures de stockage contraignent les producteurs à vendre dès la récolte, induisant un effondrement récurrent des prix durant deux à trois mois. La mise en œuvre de schémas d’agriculture contractuelle permettra d’améliorer la qualité de l’oignon local en (i) assurant un financement des charges de production et un accès à des intrants de qualité ; (ii) garantissant un débouché aux producteurs et une valorisation de leurs efforts sur la qualité ; (iii) formalisant les bonnes pratiques de production et de récolte dans un cahier des charges prédéfini; (iv) donnant accès à de l’appui technique pour une meilleure maîtrise des conditions de production et de commercialisation. Une série de mesures d’accompagnement à moyen-terme ainsi qu’un dispositif financier de soutien à la filière sont également recommandés.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.