Thumbnail Image

Bonnes pratiques socio-économiques dans la production bioénergétique moderne

Atténuer les risques et accroitre les opportunités pour la sécurité alimentaire








Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Instruments de politique pour promouvoir les bonnes pratiques en matière de production de matière première pour la bioénergie 2012
    Also available in:

    De part ses impacts environnementaux et socioéconomiques, le développement de la bioénergie moderne peut avoir des effets positifs ou négatifs sur les quatre dimensions de la sécurité alimentaire: disponibilité, accès, utilisation et stabilité. Afin de garantir que le développement de la bioénergie moderne soit durable et qu’il sauvegarde la sécurité alimentaire, un certain nombre de bonnes pratiques peuvent être mises en oeuvre par le biais de la chaîne d’approvisionnement bio énergétique.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et l’agriculture durable - Recueil de quinze bonnes pratiques 2022
    Also available in:

    Le recueil de 15 bonnes pratiques, publié dans le cadre du Programme conjoint sur les approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire et la nutrition, présente des méthodes qui ont donné de bons résultats dans différents contextes. Il met en évidence les bonnes pratiques et les expériences qui contribuent à susciter des changements positifs et profonds en matière de genre, au service de la sécurité alimentaire, d’une meilleure nutrition et d’une agriculture durable. Ce recueil contient des conseils sur l’application de ces approches dans toute institution qui œuvre dans le secteur agricole et les zones rurales. Il est le fruit des contributions d’organisations très diverses qui appliquent activement ces pratiques dans les domaines de l’agriculture et du développement rural. Les approches présentées dans le recueil peuvent être mises en œuvre à différents niveaux: individuel, de la famille ou du ménage, du groupe ou de la communauté, ou encore au niveau institutionnel en partenariat avec des organisations non gouvernementales, des organisations de la société civile locales et/ou des administrations locales et des districts. Le recueil compte quatre objectifs: (i) faire le bilan et tirer les enseignements de l’application des approches existantes; (ii) servir de ressource aux organismes qui emploient déjà ces approches, afin de les aider à repérer les possibilités de renforcer leurs activités dans ce domaine ou à les relier à des interventions complémentaires; (iii) fournir des conseils sur la manière d’appliquer ces approches dans toute organisation ou institution qui s’emploie à améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et l’agriculture durable; (iv) faire mieux connaître et promouvoir ces approches, grâce à des exemples de bonnes pratiques ou d’initiatives réussies qui contribuent à des changements positifs, liés ou non à la question du genre, dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition ainsi que de l’agriculture et du développement rural durables.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    L’intersection entre les conditions socio-économiques et la radicalisation des jeunes - Implications pour la programmation dans les pays du G5 Sahel 2022
    Also available in:

    Cette étude de la FAO-ODI fournit une analyse factuelle des moteurs de la radicalisation des jeunes au Sahel et explique ce que cela signifie pour la formulation de programmes visant à répondre à cette préoccupation. Des ressources ont été investies pour tenter de s'attaquer aux facteurs sous-jacents de la radicalisation des jeunes, souvent par le biais de programmes portant le label «Lutter contre l’extrémisme violent» " (Countering Violent Extremism - CVE) ou « Prévention de l’extrémisme violent » (Prevention of Violent Extremism - PVE). Ces approches tendent à classer les individus « à risque » en fonction de certains profils socio-économiques. En particulier, lier à la fois la pauvreté et le chômage à la radicalisation a été une hypothèse populaire chez les décideurs politiques. Cela est basé sur des arguments selon lesquels la pauvreté et le chômage génèrent des motivations basées sur les griefs et réduisent le coût d’opportunité pour s’engager dans la violence politique. En réponse à cette hypothèse, les programmes de prévention et de lutte contre la criminalité incluent souvent la mise en place d’alternatives économiques et de formations qualifiantes dans le but de dissuader les jeunes de rejoindre les groupes armés. Cependant, les conclusions de ce rapport remettent en question ce cadre. Sur la base d’un examen de plus de 50 études sur la radicalisation au Sahel et des preuves de la mise en oeuvre de programmes P/CVE dans la région, il a été estimé que les moteurs de la radicalisation dans la région sont géographiquement spécifiques et doivent donc être considérés dans l'espace, plutôt que de chercher à produire un profil « type » des jeunes qui sont vulnérables à la radicalisation. Ce rapport vise non seulement à découvrir comment les conditions socio-économiques interagissent avec les dynamiques politiques pour produire des environnements propices à la radicalisation des jeunes, mais aussi à fournir des recommandations sur la façon dont la FAO peut adapter les programmes d’emploi régionaux afin qu’ils contribuent à réduire la radicalisation.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.