Thumbnail Image

Rapport de FORUM ANNUEL DU PROJET EAF-NANSEN / THÈME: L’APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE DES PÊCHES – OPPORTUNITÉS POUR L’AFRIQUE. Rome, 16 décembre 2008








Report of the Annual Forum of the EAF-Nansen Project. Theme: The Ecosystem Approach to Fisheries – Opportunities for Africa. Rome, 16 December 2008/Rapport du forum annuel du projet EAF-Nansen. Thème: L’approche écosystémique des pêches – Opportunités pour l’Afrique. Rome, 16 décembre 2008. FAO EAF-Nansen Project Report/FAO, Rapport du Projet EAF-Nansen. No 5. Rome, FAO. 2010. 51p


Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de L’ATELIER RÉGIONAL SUR L’APPROCHE ÉCOSYSTÉMIQUE À L’AMÉNAGEMENT DES PÊCHES DANS LE GOLFE DE GUINÉE ET PREMIÈRE RÉUNION DU COMITÉ DIRECTEUR. Accra, Ghana, 23-26 octobre 2007 2010
    Also available in:

    Un atelier régional sur l’approche écosystémique des pêches (AEP) pour les pays dans la région du Grand Écosystème Marin du Courant de Guinée (GEMCG) s’est tenu à Accra (Ghana) du 23 au 26 octobre 2007 en même temps que la première réunion du Comité directeur du projet EAF-Nansen «Renforcement de la base des connaissances pour la mise en oeuvre d’une approche écosystémique des pêches marines dans les pays en développement (EAF Nansen GCP/INT/003/NOR)». Les objectifs de l’atelier étaien t d’introduire les participants à l’AEP et au projet EAF-Nansen et d’identifier les activités à réaliser dans le golfe de Guinée dans le cadre du projet en se concentrant sur l’année 2008. Ont participé à l’atelier 30 personnes en provenance de 12 pays du golfe de Guinée, du Comité des pêches du Centre Ouest du golfe de Guinée (CPCO), du Ministère des pêches et des ressources marines de la Namibie et de la FAO. Dans l'introduction à l’AEP et au projet EAF-Nansen, la nécessité d'appliqu er une approche écosystémique de la gestion des pêches, comme en témoigne la Conférence de Reykjavik de 2001 sur la pêche responsable dans l'écosystème marin et dans le plan de mise en oeuvre du Sommet mondial sur le développement durable (SMDD), a été soulignée. Un aperçu des principaux concepts et des processus écologiques de la méthodologie d'évaluation des risques a été donné, et l'expérience acquise et les résultats obtenus à partir de la mise en oeuvre d'un projet pilote dans la région du Grand Écosystème Marin du Courant de Benguela ont été présentés. Suite à un questionnaire qui avait été fourni avant l'atelier, une vue d'ensemble des principales pêcheries dans la région et de leur importance en termes économiques et sociaux, ainsi que des dispositifs institutionnels pour le soutien à l’aménagement des pêcheries, et des principaux défis que ces pêcheries rencontrent par rapport à la durabilité des écosystèmes. Pour les exercices pratiques, les participants ont été répartis en trois sous-groupes (Nord, Centre et Sud), chaque groupe sélectionnant une pêcherie particulière (pêche chalutière crevettière par les groupes Nord et Sud, la pêche à la senne de plage par le groupe Centre), afin de définir des grands objectifs pour le secteur des pêches et des objectifs plus spécifiques pour la pêcherie identifiée. Les participants ont trouvé l’atelier extrêmement utile, ils ont largement commenté sur la nouvelle approche de gestion fournie par l’A EP et ont suggéré que les travaux des sous-groupes régionaux devraient se concentrer d'abord sur les pêcheries dont il a été question au cours de l'atelier. Ils ont demandé que le document du projet EAF-Nansen soit transmis officiellement aux pays respectifs pour information et dans le but de demander un appui national, y compris les cofinancements.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport de RÉUNION DU GROUPE DE TRAVAIL RÉGIONAL AEP ET DE L’ATELIER SUR LA MÉTHODOLOGIE D’ÉVALUATION DU RISQUE ÉCOLOGIQUE (GOLFE DE GUINÉE). Freetown, Sierra Leone, 20-22 octobre 2008 2009
    Also available in:

    La première réunion du Groupe de travail régional (GTR) du golfe de Guinée a eu lieu à Freetown, Sierra Leone, du 20 au 22 octobre 2008, en même temps que l’Atelier sur la méthodologie d'évaluation du risque écologique. Vingt participants de 13 pays du golfe de Guinée, de la Commission sousrégionale des pêches pour le Centre-Ouest du golfe de Guinée et de la FAO ont pris part à l’Atelier. Le GTR est une structure de mise en oeuvre dans le cadre du projet EAF-Nansen GCP/INT/003/NOR et s ert de forum pour la formation dans l’évaluation des risques écologiques à savoir la méthode utilisée pour l'identification et la hiérarchisation des questions nécessitant l'attention de la direction. Les principaux objectifs de la réunion et de l'atelier étaient de discuter et de faciliter les processus clés et des activités pour la mise en oeuvre de l'approche écosystémique de la gestion des pêches dans la région du golfe de Guinée, y compris les modalités pour la formation et le fonct ionnement des groupes de travail régionaux et nationaux. Il a été expliqué que pour être en mesure d'atteindre les objectifs de mise en oeuvre d'une approche écosystémique des pêches au niveau national, certaines structures doivent être mises en place, y compris le Groupe de travail national (GTN) avec les représentants des principales parties prenantes d’une pêcherie donnée pour guider le processus. Une vue d'ensemble des concepts clés et des processus de la méthodologie d'évaluation du risque écologique a été clarifiée. Les participants ont également été introduits à la préparation des rapports de référence de l’AEP. Il a été expliqué que la préparation de ces rapports doit être dirigée par des experts nationaux et régionaux et supervisée par le GTN. Pour les exercices, les participants ont travaillé en trois sous-groupes formés en fonction de la situation géographique de leur pays et comme cela a été fait dans le précédent atelier qui s'est tenu à Accra en 2007 . La pêcherie choisie par les groupes du Nord et du Sud a été la pêche des crevettes au chalut tandis que le groupe du Centre choisissait la seine de plage. Les participants ont exprimé leur satisfaction à l'égard de l'élaboration d'une stratégie de communication pour le projet et en particulier avec l'approche participative utilisée.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport du projet EAF-Nansen Atelier des formateurs. Rome, 16-20 fevrier 2009. 2011
    Also available in:

    Un atelier pour les formateurs a été organisée au siège de la FAO à Rome du 16 au 20 Février 2009 au titre du projet EAF-Nansen "Renforcement de la base de connaissances pour et en appliquant une approche écosystémique des pêches maritimes dans les pays en développement". Il a été suivi par des experts issus des quatre régions opérationnelles du projet EAF-Nansen en Afrique et un expert du projet AEP en Europe. Jorge Csirke, Directeur de la Division de la gestion des pêches et de l¿aqu aculture de la FAO, a noté que l'atelier est l'une des activités parmi les plus importantes au sein de la composante du renforcement des capacités du projet EAF-Nansen et que les participants sont censés être impliqués dans les activités nationales et régionales en vertu du projet EAF-Nansen. La formation a couvert les fondamentaux de l'approche écosystémique de la gestion des pêches (EAF), la méthodologie d'évaluation des risques écologiques et le développement et la révision des pl ans de gestion des pêches. Les participants ont également été introduits aux facilitations prévues pour l¿atelier. Des exercices pratiques ont été organises en groupes de travail. Il a été noté que, bien qu'il existe plusieurs possibilités pour la gestion des pêches en Afrique conforme à l'approche écosystémique, les défis principaux comprennent l¿obtention de l¿engagements des politiques et des organes de gestion, reconnaissant que l'approche écosystémique des pêches n'est pas seule ment un exercice scientifique et considérant le manque d'intégration institutionnelle et des ressources adéquates pour la gestion des pêches. Les participants ont noté que la formation les avait préparés à la tâche qui leur est demandée mais ils ont admis que la pratique avait l'air un peu effrayant, et qu'il serait préférable d'organiser une autre réunion où les vraies questions présentées et les problèmes abordés. Les aspects du cours relatifs a la façon d'interagir avec les parties prenantes a été identifié comme extrêmement utile comme l¿été la partie relative a la méthode d'évaluation des risques écologiques au point que il a été souligné que pour une meilleur compréhension un cours élargi spécifique aurait été préférable.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.