Thumbnail Image

Déclaration sur la durabilité de la pêche et de l’aquaculture du Comité des pêches (2021)











​FAO. 2021. Déclaration sur la durabilité de la pêche et de l’aquaculture du Comité des pêches (2021)​. Rome. 




Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    FAO. Code de conduite pour une pêche responsable. 1995
    Dès les temps les plus reculés, la pêche a été une source majeure de nourriture pour l'humanité, assurant un emploi et des avantages économiques à ceux qui la pratiquaient. II était admis que les ressources aquatiques étaient un don de la nature d'une abondance illimitée. Mais, avec l'enrichissement des nnaissances et le développement dynamique du secteur des pêches qui ont suivi la deuxième guerre mondiale, ce mythe s'est évanoui lorsque l'on a pris conscience que les ressources halieutiques, quoique renouvelables, ne sont pas infinies et doivent être convenablement gérées si l'on veut maintenir leur contribution au bien-être nutritionnel, économique et social d'une population mondiale croissante. L'instauration sur une grande échelle au milieu des années 70 des zones économiques exclusives (ZEE) et l'adoption en 1982, après de longues délibérations, de la Convention des Nations Unies sur le droit de la mer ont permis de définir un cadre nouveau pour une meilleure gestion des re ssources marines. Le nouveau régime juridique des océans a donné aux Etats côtiers des droits et responsabilités en matière d'aménagement et d'utilisation des ressources marines se trouvant à l'intérieur de leurs ZEE qui intéressent quelque 90 pour cent des pêcheries marines de la planète. Cette extension des juridictions nationales a été une étape nécessaire mais insuffisante dans la réalisation de l'objectif d'une gestion efficace et d'une mise en valeur durable des pêcheries. De nombreu x Etats côtiers ont continué à se heurter à de graves problèmes car, manquant d'expérience et de ressources financières et matérielles, ils ont tenté d'accroître les bénéfices extraits des pêcheries de leurs ZEE. Depuis quelques années, le secteur mondial des pêches est devenu un secteur conditionné par le marché et en voie de développement rapide de l'industrie alimentaire, et les Etats côtiers se sont efforcés de tirer parti des nouvelles possibilités en investissant dans des flottilles de p êche et usines de transformation modernes pour répondre à la demande internationale croissante de poisson et de produits de la pêche. Mais, à la fin des années 80, il est devenu évident que les ressources halieutiques ne pouvaient plus soutenir cette exploitation et cette mise en valeur rapides et souvent incontrôlées et que de nouvelles approches de l'aménagement des pêcheries prenant en considération la conservation et les aspects environnementaux s'imposaient d'urgence. La situation était aggravée par les préoccupations accrues que suscitait l'absence de réglementation du secteur des pêches en haute mer, intéressant dans certains cas
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture 2014 (SOFIA)
    Possibilités et défis
    2014
    Le secteur de la pêche et de l’aquaculture, source vitale de moyens d’existence, d’aliments nutritifs et de débouchés économiques, a un rôle essentiel à jouer pour relever l’un des plus grands défis mondiaux: nourrir une population qui devrait atteindre 9.6 milliards d’individus en 2050. Cette année, La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture revient sur la façon dont l’aquaculture poursuit sa remarquable progression, tant en volumes produits qu’en qualité de production. Cependant, il faut, pour répondre à la demande croissante d’une population en expansion, que le secteur dans son ensemble accroisse sa production de façon durable et réduise ses déperditions dans un contexte de changement climatique, de concurrence plus vive autour des ressources naturelles et d’intérêts divergents. Les progrès scientifiques et technologiques et l’amélioration de la gouvernance, alliés à une meilleure compréhension et à une plus grande volonté d’action à l’échelle mondiale, aident à concrétiser les objectifs d’utilisation responsable et durable des ressources aquatiques. Dans cet effort visant à accroître l’offre de poisson et de produits de la pêche, on innove en adoptant des approches axées sur une logique écosystémique et sur la protection des droits sociaux, le but ultime étant de préserver des ressources précieuses pour les générations présentes et futures. On trouvera les statistiques les plus récentes sur les pêches et l’aquaculture pour l’analyse de la situation et de l’évolution du secteur à l’échelle mondiale. Sont également abordés des problèmes plus généraux tels que la conservation et la gestion des requins, les pertes après capture dans la pêche artisanale et la gestion des eaux continentales dans l’intérêt de la pêche. Un certain nombre d’études apportent un éclairage sur des sujets tels que la gouvernance des régimes fonciers et l’utilisation des sous-produits de la pêche. Enfin, on trouvera un aperçu des perspectives du secteur et des approches qui permettront de répondre à la demande future de poisson.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture 2020
    La durabilité an action
    2020
    L’édition 2020 de La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture met tout particulièrement l’accent sur la durabilité en raison d’un certain nombre de considérations. Premièrement, l’année 2020 marque le vingt-cinquième anniversaire du Code de conduite pour une pêche responsable (le Code). Deuxièmement, plusieurs indicateurs relatifs aux objectifs de développement durable sont associés à des cibles qui arrivent à échéance en 2020. Troisièmement, la FAO a organisé un colloque international sur la gestion durable des pêches à la fin de l’année 2019 et, quatrièmement, 2020 marquera la mise au point définitive de directives de la FAO traitant spécifiquement de la croissance durable de l’aquaculture et de la durabilité sociale dans les chaînes de valeur. Si la première partie se présente sous la même forme que dans les éditions précédentes, la structure du reste du document a été modifiée. La deuxième partie s’ouvre sur une section spéciale consacrée au vingt-cinquième anniversaire du Code, puis aborde des questions qui occupent de plus en plus le devant de la scène, en particulier celles qui concernent l’objectif de développement durable 14 et les indicateurs y afférents dont la FAO est l’organisme garant. Elle s’intéresse également à différents aspects de la gestion durable de la pêche et de l’aquaculture. Les thèmes abordés sont très variés, allant des systèmes de données et d’information à la pollution des océans en passant par la légalité des produits, les droits des usagers et l’adaptation aux effets du changement climatique. La troisième partie, qui clôt désormais le rapport, présente les perspectives du secteur ainsi que des enjeux qui se font jour, comme les nouvelles technologies et la biosécurité de l’aquaculture, et se conclut par un aperçu des actions à entreprendre pour bâtir une nouvelle vision de la pêche de capture. La situation mondiale des pêches et de l’aquaculture a pour finalité de présenter des informations objectives, fiables et actualisées à un large éventail de lecteurs – décideurs, gestionnaires, scientifiques, parties prenantes et, plus généralement, toute personne s’intéressant au secteur de la pêche et de l’aquaculture.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.