Thumbnail Image

Reprise des Activités Agricoles dans Trois Communes de l'Artibonite à Haïti - TCP HAI 3504










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso | Aperçu de la réponse (novembre 2021) 2021
    Also available in:
    No results found.

    Sans une assistance d’urgence au Burkina Faso, 2,6 millions de personnes risquent de se trouver en insécurité alimentaire aiguë (phase 3+ du Cadre Harmonisé) pendant la prochaine période de soudure (juin-août 2022). Les principaux facteurs nuisant à la sécurité alimentaire des populations, tels que l’aggravation de l’insécurité, les attaques de la chenille légionnaire d’automne (plus de 43 500 ha infestés), les attaques d’oiseaux granivores, les inondations et les périodes de sécheresse, risquent d’entraîner une baisse de la production agricole, estimée à 9 pour cent pour les céréales et près de 26 pour cent pour les autres cultures vivrières par rapport à l’année passée. L’insécurité grandissante, qui entraîne un accès limité aux points d’eau et aux zones de pâturage dans certaines communes, et la fermeture des frontières terrestres en raison de la covid-19 (avec le Bénin et le Togo notamment), perturbent significativement lesdéparts en transhumance, les activités d’élevage et le contexte économique de l’ensemble du pays. La réduction des surfaces cultivables entraîne une énorme pression et une compétition accrue sur les ressources encore disponibles, ce qui engendre de nouveaux conflits ou alimente les conflits existants. Les effets résiduels de la covid-19 continuent de perturber les échanges transfrontaliers et l’approvisionnement du pays en produits importés, exacerbant davantage les vulnérabilités des ménages. Il est urgent de fournir une assistance, à travers l’approche du nexus humanitaire-développementpaix, aux communautés d’accueil et aux ménages déplacés, afin de renforcer durablement la cohésion sociale et la résilience des populations touchées par les conflits, les effets du changement climatique et l’insécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Document
    Reanudación de las Actividades Agrícolas en Tres Comunidades de Artibonite en Haití - TCP HAI 3504 2018
    Also available in:

    Desde 2014, el fenómeno de El Niño no ha dejado de perturbar el clima de Haití, lo cual ha dado lugar a una situación recurrente de sequía. En febrero de 2016, 3,6 millones de personas se encontraban en situación de inseguridad alimentaria, de las que 1,5 millones estaban aquejadas de inseguridad alimentaria grave. La mayoría de los agricultores de las comunidades afectadas eran incapaces de reanudar sus actividades agrícolas. El objetivo del proyecto era reanudar de manera inmediata las actividades agrícolas y fortalecer la resiliencia de las comunidades rurales afectadas por la sequía de las comunidades de Terre Neuve, AnseRouge y Ennery.
  • Thumbnail Image
    Document
    Relance de la Production Agro-Pastorale des Ménages Affectés par la Sécheresse en Angola - TCP ANG 3504 2018
    Also available in:
    No results found.

    L’Angola est confronté à de nombreux événements extrêmes récurrents, dont la sécheresse et les inondations. La situation s’est particulièrement aggravée durant l’année 2015 en raison des effets du phénomène El Niño. Les provinces de Cunene, Namibe et Huila ont été les plus affectées. La production agricole a drastiquement baissé pour toutes les cultures et la moitié des troupeaux a été décimée. Plus d’un million de personnes se sont ainsi retrouvées dans une situation d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Le projet devait aider 1 000 ménages à relancer leur production agricole et leurs activités d’élevage, tout en fournissant un appui pour renforcer la résilience des populations les plus vulnérables.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Burkina Faso | Aperçu de la réponse (novembre 2021) 2021
    Also available in:
    No results found.

    Sans une assistance d’urgence au Burkina Faso, 2,6 millions de personnes risquent de se trouver en insécurité alimentaire aiguë (phase 3+ du Cadre Harmonisé) pendant la prochaine période de soudure (juin-août 2022). Les principaux facteurs nuisant à la sécurité alimentaire des populations, tels que l’aggravation de l’insécurité, les attaques de la chenille légionnaire d’automne (plus de 43 500 ha infestés), les attaques d’oiseaux granivores, les inondations et les périodes de sécheresse, risquent d’entraîner une baisse de la production agricole, estimée à 9 pour cent pour les céréales et près de 26 pour cent pour les autres cultures vivrières par rapport à l’année passée. L’insécurité grandissante, qui entraîne un accès limité aux points d’eau et aux zones de pâturage dans certaines communes, et la fermeture des frontières terrestres en raison de la covid-19 (avec le Bénin et le Togo notamment), perturbent significativement lesdéparts en transhumance, les activités d’élevage et le contexte économique de l’ensemble du pays. La réduction des surfaces cultivables entraîne une énorme pression et une compétition accrue sur les ressources encore disponibles, ce qui engendre de nouveaux conflits ou alimente les conflits existants. Les effets résiduels de la covid-19 continuent de perturber les échanges transfrontaliers et l’approvisionnement du pays en produits importés, exacerbant davantage les vulnérabilités des ménages. Il est urgent de fournir une assistance, à travers l’approche du nexus humanitaire-développementpaix, aux communautés d’accueil et aux ménages déplacés, afin de renforcer durablement la cohésion sociale et la résilience des populations touchées par les conflits, les effets du changement climatique et l’insécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Document
    Reanudación de las Actividades Agrícolas en Tres Comunidades de Artibonite en Haití - TCP HAI 3504 2018
    Also available in:

    Desde 2014, el fenómeno de El Niño no ha dejado de perturbar el clima de Haití, lo cual ha dado lugar a una situación recurrente de sequía. En febrero de 2016, 3,6 millones de personas se encontraban en situación de inseguridad alimentaria, de las que 1,5 millones estaban aquejadas de inseguridad alimentaria grave. La mayoría de los agricultores de las comunidades afectadas eran incapaces de reanudar sus actividades agrícolas. El objetivo del proyecto era reanudar de manera inmediata las actividades agrícolas y fortalecer la resiliencia de las comunidades rurales afectadas por la sequía de las comunidades de Terre Neuve, AnseRouge y Ennery.
  • Thumbnail Image
    Document
    Relance de la Production Agro-Pastorale des Ménages Affectés par la Sécheresse en Angola - TCP ANG 3504 2018
    Also available in:
    No results found.

    L’Angola est confronté à de nombreux événements extrêmes récurrents, dont la sécheresse et les inondations. La situation s’est particulièrement aggravée durant l’année 2015 en raison des effets du phénomène El Niño. Les provinces de Cunene, Namibe et Huila ont été les plus affectées. La production agricole a drastiquement baissé pour toutes les cultures et la moitié des troupeaux a été décimée. Plus d’un million de personnes se sont ainsi retrouvées dans une situation d’insécurité alimentaire et de malnutrition. Le projet devait aider 1 000 ménages à relancer leur production agricole et leurs activités d’élevage, tout en fournissant un appui pour renforcer la résilience des populations les plus vulnérables.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.