Thumbnail Image

Rapport succinct sur les priorités de recherche du système du GCRAI 2005-2015







Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la trente-huitième session de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée. Siège de la FAO, Rome, 19–24 mai 2014 2014
    Also available in:

    Les représentants de vingt-deux Parties contractantes, de trois États non membres de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) et de quinze organisations gouvernementales et non gouvernementales ont assisté à la trente-huitième session de la CGPM, ainsi qu’à la cinquième session du Comité de l’administration et des finances (CAF) et à la huitième session du Comité d’application. À la lumière des conclusions de sa troisième session extraordinaire (Grèce, avril 2014), la Commi ssion a approuvé l’Accord portant création de la CGPM amendé, qui fixe d’ambitieux objectifs fondés sur des principes tels que l’approche sous-régionale, la gestion pluriannuelle et la participation des parties prenantes. Compte tenu de l’importance qu’attache la Commission à la coopération avec des organisations partenaires, trois protocoles d’accord ont été officiellement conclus avec le Fonds mondial pour la nature (WWF), l’Union internationale pour la conservation de la nature – Centre de co opération pour la Méditerranée (UICN-Med) et le Centre d’information et de conseil sur la commercialisation des produits de la pêche dans la région arabe (Infosamak). Cette session a en outre offert l’opportunité de progresser dans la lutte contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée (INDNR) grâce à l’adoption de directives relatives au système de surveillance des navires par satellite (SSN), d’une feuille de route pour la lutte contre la pêche INDNR en Méditerranée et d’une liste des navires INDNR qui devrait être largement diffusée. D’importantes décisions ont également été prises, notamment l’adoption d’une recommandation concernant l’identification des cas de non-application, afin d’assurer une meilleure application des décisions de la CGPM, notamment dans le cadre du processus d’éclaircissements qui devrait aboutir, en 2015, à l’identification des cas de non-application par les membres et les non-membres de la CGPM. En ce qui concerne la gestion des pêches, les mesu res adoptées par la Commission comprennent en particulier une recommandation relative à des mesures de précaution et d’urgence en 2015 pour les stocks de petits pélagiques de la sous-région géographique 17. En outre, la Commission a approuvé des directives relatives à la gestion des populations de corail rouge, des directives pratiques relatives aux récifs artificiels en Méditerranée et en mer Noire, ainsi qu’un nouveau cadre de référence pour la collecte des données de la CGPM. Reconnaissant le rôle crucial joué par la pêche artisanale dans la région et le besoin de développer la gouvernance de ce secteur, la Commission a également appuyé le lancement du premier programme régional de coopération en vue de promouvoir le développement durable de la pêche artisanale. Dans le domaine de l’aquaculture, la Commission a rappelé qu’il était nécessaire de soutenir le développement durable de ce secteur dans la région et a accueilli favorablement le lancement d’une nouvelle Plateforme aquacole multi-acteurs (AMShP) ainsi que la rédaction de directives pour la gestion durable des lagunes côtières. Elle a également pris bonne note des éléments principaux relatifs à des directives pour un programme de suivi environnemental harmonisé en ce qui concerne l’élevage de poissons dans des cages marines en Méditerranée et en mer Noire. Enfin, la Commission est convenue de reconduire M. Abdellah Srour à la fonction de Secrétaire exécutif de juin 2016 jusqu’en 2021. Elle a adopté son budget auto nome pour l’année 2014, s’élevant à 2 245 916 USD, et elle a examiné la possibilité de passer à l’adoption d’un budget triennal à l’avenir. Enfin, elle a approuvé son programme de travail pour la période intersessions, y compris au titre du premier Programme-cadre de la CGPM.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Priorités stratégiques de la FAO en matière de sécurité sanitaire des aliments au titre du Cadre stratégique 2022–2031 2023
    Élaborées à la demande de la 27e session du Comité de l'agriculture, les priorités stratégiques de la FAO pour la sécurité sanitaire des aliments dans le cadre stratégique de la FAO 2022-2031 ont été approuvées par le Conseil de la FAO en décembre 2022. Ces priorités stratégiques s'articulent autour de quatre résultats stratégiques interconnectés axé sur la gouvernance, les avis scientifiques, le renforcement des systèmes nationaux de contrôle des aliments et la promotion de partenariats public-privé tout au long de la chaîne alimentaire. Ils résultent d'un processus consultatif itératif mené par la FAO avec ses membres et les organisations internationales partenaires, dont notamment l'Organisation mondiale de la Santé. Les priorités stratégiques de la FAO pour la sécurité sanitaire des aliments 2022-2031 encouragent une intégration plus cohérente de la sécurité sanitaire des aliments dans le développement de systèmes agroalimentaires durables et inclusifs, de politiques de sécurité alimentaire et de nutrition et de stratégies de développement agricole. La FAO espère qu'elles agiront comme un instrument qui stimulera les investissements visant à renforcer la sécurité sanitaire des aliments, à accroître la participation effective à l'élaboration des normes de sécurité sanitaire des aliments et à garantir des ressources humaines et financières adéquates pour que la FAO puisse mettre en œuvre avec succès son programme de sécurité sanitaire des aliments et fournir des orientations, des politiques et un plaidoyer internationaux aux décideurs.
  • Thumbnail Image
    Document
    Stratégie et vision de la FAO pour ses activités en matière de nutrition 2014
    La Stratégie et vision de la FAO pour ses activités en matière de nutrition a été élaborée en réponse à l’Évaluation du rôle et des activités de la FAO dans le domaine de la nutrition, réalisée en 2011. La Stratégie a été formulée conformément à l’approche approuvée par le Conseil, laquelle prévoyait notamment l’organisation d’une série d’ateliers internes auxquels a pris part l’équipe chargée de l’élaboration de la Stratégie, composée d’agents techniques de plusieurs divisions. Ont également ét é associés à l’élaboration de la Stratégie: un groupe de travail interne plus important regroupant des fonctionnaires de la FAO, qui a été régulièrement informé et consulté tout au long du processus; la Direction de la FAO et les principaux partenaires de l’Organisation, parmi lesquels des membres du Groupe consultatif pour la recherche agricole internationale (GCRAI), des institutions des Nations Unies et des organisations non gouvernementales; et plusieurs États membres représentatifs de toute s les régions, qui ont participé à des consultations informelles. La Stratégie a pour objectif de recentrer l’action de la FAO dans le domaine de la nutrition sur des priorités clairement définies, et d’affirmer le rôle de chef de file que doit jouer l’Organisation en la matière, en fédérant les parties prenantes concernées, en recueillant et en diffusant les connaissances nécessaires à la définition des engagements politiques et à l’orientation des interventions, et en renforçant les capacités des pays et des autres partenaires concernés à agir de manière efficace.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.