Thumbnail Image

L'état de l’insécurité alimentaire dans le monde 2015

Objectifs internationaux 2015 de réduction de la faim: des progrès inégaux












Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2023
    Urbanisation, transformation des systèmes agroalimentaires et accès à une alimentation saine le long du continuum rural-urbain
    2023
    Ce rapport fait le point sur les progrès accomplis au niveau mondial en direction des objectifs d’éradication de la faim (cible 2.1 des ODD) et d’élimination de la malnutrition sous toutes ses formes (cible 2.2). Il montre que la faim est demeurée relativement stable au niveau mondial entre 2021 et 2022, mais qu’elle se maintient largement au-dessus du niveau enregistré avant la pandémie de covid-19, et même qu’elle augmente dans de nombreuses régions où les populations n’ont pas encore pu compenser les pertes de revenus occasionnées par la pandémie, ou ont été durement touchées par la flambée des prix des denrées alimentaires, des intrants agricoles et de l’énergie, par des conflits et/ou par des phénomènes météorologiques extrêmes. Le rapport donne également des estimations actualisées concernant les milliards de personnes qui n’ont pas accès toute l’année à une alimentation nutritive, sans danger pour la santé et en quantité suffisante. Il fait apparaître que, dans l’ensemble, nous sommes bien mal engagés pour atteindre l’ensemble des cibles liées à la nutrition. Si des progrès sont observés en ce qui concerne d’importants indicateurs de la nutrition infantile, l’augmentation du taux d’excès pondéral constatée chez les enfants de moins de 5 ans dans de nombreux pays laisse présager un accroissement de la charge des maladies non transmissibles.L’urbanisation progresse dans de nombreux pays et ce rapport montre qu’elle modifie les systèmes agroalimentaires d’une façon qu’il n’est plus possible d’appréhender sous l’angle de la simple dichotomie entre milieu rural et milieu urbain. L’évolution des agglomérations tout le long du continuum rural-urbain et la fonction d’interface que celles-ci exercent en tant que lieux d’échange et d’interactions socioéconomiques modifient les systèmes agroalimentaires et sont modifiées par eux, ce qui n’est pas sans conséquences pour la disponibilité et l’accessibilité économique des aliments sains, et donc pour la sécurité alimentaire et la nutrition. De nouvelles données indiquent que, dans certains pays, ce ne sont plus seulement les ménages urbains mais aussi les ménages ruraux qui achètent une part élevée des aliments qu’ils consomment. Dans plusieurs pays, la consommation d’aliments hautement transformés augmente également dans les zones périurbaines et les zones rurales. Les effets de ces changements sur la sécurité alimentaire et la nutrition des individus diffèrent selon l’endroit où ceux-ci vivent le long du continuum rural-urbain.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2017.
    Renforcer la résilience pour favoriser la paix et la sécurité alimentaire
    2017
    La communauté internationale s’est engagée à éliminer la faim et toute forme de malnutrition dans le monde d’ici à 2030. Des progrès importants ont certes été accomplis, mais les situations de conflit et les catastrophes d’origine naturelle ou humaine constituent des obstacles. Le présent rapport sur L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde prévient que la tendance de fond à la baisse de la sous-alimentation semble connaître un coup d’arrêt et qu’elle s’est peut- être même inversée, en grande partie sous l’effet des dits obstacles. Parallèlement, alors que la situation continue de s’améliorer sur le plan de la malnutrition infantile, la progression de l’excès pondéral et de l’obésité est préoccupante dans la plupart des régions du monde. Ces constats, ainsi que d’autres, sont présentés en détail dans l’édition 2017 de L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde (auparavant intitulé L’État de l’insécurité alimentaire dans le monde). Pour la première fois cette année, la publication du rapport est le fruit d’un partenariat élargi auquel, outre la FAO, le FIDA et le PAM, sont désormais associés l’OMS et l’UNICEF. Ce rapport marque également une nouvelle ère dans le suivi de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le contexte du Programme de développement durable à l’horizon 2030. Afin de mesurer les progrès réalisés quant à la concrétisation de l’objectif d’élimination de la faim, les auteurs se sont appuyés à la foi s sur l’indicateur habituel de prévalence de la sous-alimentation et sur un nouvel indicateur – la prévalence de l’insécurité alimentaire grave – fondé sur l’échelle de mesure de l’insécurité alimentaire fondée sur les expériences. Le rapport analyse en outre diverses formes de malnutrition, notamment les tendances et les situations intéressant le retard de croissance, l’émaciation et l’excès pondéral chez l’enfant ainsi que l’obésité chez l’adulte. La partie thématique du rapport permet de mieu x comprendre la mesure dans laquelle la multiplication des conflits dans le monde a des répercussions sur la sécurité alimentaire et la nutrition. Elle montre par ailleurs comment, par un renforcement de la sécurité alimentaire et de la résilience des moyens d’existence des populations rurales, il est possible de contribuer à la prévention des conflits et au maintien de la paix.

    Des informations complémentaires sont disponibles:

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Suivi des progrès des indicateurs des ODD liés à l’alimentation et à l’agriculture 2023 2023
    À mi-parcours du Programme 2030 pour le développement durable, il est urgent de comprendre où en est le monde sur les plans de l’élimination de la faim et de l’insécurité alimentaire et de la mise en place d’une agriculture durable. Le nouveau rapport de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO), intitulé Suivi des progrès des indicateurs des objectifs de développement durable liés à l’alimentation et à l’agriculture 2023, propose une analyse des indicateurs relatifs à huit objectifs de développement durable (ODD), plus particulièrement les ODD 1, 2, 5, 6, 10, 12, 14 et 15, et de leurs tendances actuelles, en mettant en lumière les domaines dans lesquels des progrès ont été accomplis et ceux dans lesquels des efforts supplémentaires s’imposent. Disponible sous format numérique, l’édition de cette année traite également d’indicateurs pour lesquels la FAO est un organisme participant ou qui ont d’importantes répercussions pour l’alimentation et l’agriculture. Ces indicateurs supplémentaires fournissent des informations utiles sur les pertes agricoles imputables aux catastrophes, la répartition des droits fonciers, la prévalence du retard de croissance et de la malnutrition, les effets des politiques et réglementations commerciales internationales sur le commerce agricole, en particulier dans les pays en développement et les moins avancés, et la proportion de la dégradation des terres.Cette édition comprend aussi, pour la première fois, une évaluation statistique générale des progrès effectués dans le cadre de l’ODD 2, qui résume les informations relatives à tous les indicateurs relatifs à l’objectif  Faim zéro, y compris ceux dont la FAO n’est pas responsable.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.