Thumbnail Image

Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. Février 2013









Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Importance économique et travaux de recherche sur le gombo
    Réseau Africain pour le Développement de l'Horticulture (RADHORT)
    2012
    Also available in:
    No results found.

    Le Tchad, pays sahélien et enclavé, soumis à tous les aléas climatiques, doit diversifier ses cultures de rentes afin d’atténuer les effets drastiques de la baisse du cours du coton sur le marché international et surtout maintenir le revenu agricole des paysans. Le programme de développement de la production légumière et fruitière est un atout majeur pour pallier à cette situation. On assiste ces dernières années à la création de nombreux périmètres irrigués tout le long des principaux cours d’e au (le Logone et le Chari) et autour du Lac Tchad ainsi que dans les Ouaddis. Outre les arbres fruitiers, les principales cultures pratiquées sont le gombo, la tomate, l’ail, l’oignon et le piment. Parmi ces cultures, le gombo occupe une place de choix, car il est considéré comme l’indispensable condiment de la ménagère. Contrairement aux autres espèces, la culture du gombo est répandue pratiquement sur l’ensemble du pays. Malgré son importance, le gombo n’a jamais fait l’objet d’un programme de recherche au niveau national. Les écotypes populations utilisés actuellement sont très hétérogènes tant sur le plan du cycle végétatif que sur le plan de la qualité et de la forme des capsules. C’est pour répondre à la demande pressante des maraîchers en variétés homogènes que la station expérimentale de Gassi a entrepris dès 1990, un programme de création variétale axé sur la sélection des variétés adaptées aussi bien pour la culture d’hivernage que de décrue.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°54 - Mars 2014 2014
    Also available in:

    La réunion de Concertation régionale sur la situation alimentaire et nutritionnelle au Sahel en Afrique de l’Ouest (PREGEC) confirme la baisse au Sahel de la production céréalière de la campagne agricole 2013/2014 comparée à l’année précédente. Des baisses significatives de production ont été enregistrées dans plusieurs zones notamment au Niger, au Tchad, au Mali et au Sénégal. Les ménages pauvres et très pauvres de ces zones qui sont aussi affectés par la baisse de la production des pâturages f ont déjà face à l’insécurité alimentaire. Les marchés fonctionneront normalement jusqu’à la période de soudure pendant laquelle des hausses saisonnières des prix des céréales seront observées en particulier pour le mil qui a connu une forte baisse de production (20%). Selon l’analyse Cadre Harmonisé, 26 zones sur 345 analysées présentent actuellement une insécurité alimentaire atteignant la phase crise en Gambie, au Mali, au Niger, au Sénégal et au Tchad. En période de soudure, de juin à août 20 14, 58 zones pourraient être en phase crise avec une extension au Burkina Faso, à la Guinée et à la Mauritanie. Il est important de répondre aux besoins des populations en situation de crise et d’urgence et de soutenir les moyens d’existence des populations sous pressions.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Sécurité alimentaire et implications humanitaires en Afrique de l’ouest et au Sahel. N°52 - Janvier 2014 2012
    Also available in:

    En Afrique de l’Ouest et au Sahel, les productions céréalières permettent aux prix de baisser sur les marchés. Cependant, les prix demeurent supérieurs à leurs moyennes quinquennales (notamment pour le mil et le sorgho), ce qui affecte d’autant les ménages vulnérables qui dépendent des marchés pour s’approvisionner. Les zones qui ont connu des pluviométries irrégulières pendant l’hivernage, entraînant de faibles productions et des déficits de pâturages, seront confrontées à une période de soudur e précoce, qui touchera majoritairement les ménages les plus vulnérables. Les effets de la période de soudure précoce commencent à être observés dans certaines zones du Mali (Mopti et Bandiagara), de la Mauritanie (zone agropastorale, pluviale et périurbaine de Nouakchott), du Niger et du Tchad (Wadi Fira). La surveillance de cette situation doit continuer pour éviter toute détérioration de la situation alimentaire. Le déroulement normal des cultures de contre-saison sera un élément déterminant pour les populations qui en dépendent, en particulier pour les populations déjà affectées par une mauvaise campagne agricole d’hivernage.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.