Thumbnail Image

Renforcer les politiques sectorielles pour améliorer la sécurité alimentaire et la nutrition

Protection Sociale. Note d'Orientation Politique No. 4










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L'état de l'insecirité alimentaire dans le monde 2012
    La croissance économique est nécessaire mais elle n'est pas suffisante pour accélérer la réduction de la faim et de la malnutrition
    2012
    L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2012 présente de nouvelles estimations de la sous-alimentation, calculées au moyen d’une méthode révisée et améliorée. D’après ces nouvelles estimations, la lutte contre la faim menée ces vingt dernières années a donné de meilleurs résultats que ce que l'on pensait. Si l’on redouble d'efforts, la cible correspondante des Objectifs du Millénaire pour le développement pourrait être atteinte au niveau mondial d'ici à 2015. Le nombre de personnes qui souffrent de sous-alimentation chronique reste cependant à un niveau inacceptable et l'éradication de la faim demeure un enjeu mondial majeur. Cette année, le rapport montre aussi en quoi la croissance économique contribue à la lutte contre la sous-alimentation. La croissance est un outil efcace de lutte contre la pauvreté et la faim dès lors qu’elle crée des emplois et des sources de revenus dont les pauvres peuvent proter. Une croissance agricole durable, en particulier, a souvent des ret ombées sur les pauvres, parce que la plupart de ceux qui sont touchés par la pauvreté et la faim vivent en zone rurale, en grande partie de l'agriculture. La croissance ne contribuera pas pour autant à améliorer la nutrition pour tous. Pour qu’elle y contribue, les politiques et les programmes de croissance doivent aussi promouvoir la diversication de l'alimentation, l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et aux services de santé, et l'éducation des consommateurs en matière de nutrition et de soins aux enfants. Il faut du temps pour que la croissance économique atteigne les pauvres et, parfois, elle n’arrive jamais jusqu’aux plus pauvres. Il est donc crucial de recourir à des mécanismes de protection sociale pour éliminer la faim aussi rapidement que possible. D’ailleurs, s'ils sont bien conçus, de tels mécanismes favorisent aussi la croissance économique, car ils permettent d’accroître le capital humain et aident les agriculteurs à maîtriser sufsamment les risques pour être en mesure d'adopter des techniques modernes. Enn, pour que la lutte contre la faim progresse rapidement, les gouvernements doivent fournir les biens et les services publics essentiels, dans le cadre d'un système de gouvernance qui soit fondé sur la transparence, la participation, l'obligation de rendre des comptes, l'état de droit etle respect des droits de l'homme.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    L’Impact des catastrophes sur l’agriculture et la sécurité alimentaire 2023
    Prévenir et réduire les pertes en investissant dans la résilience
    2024
    Partout dans le monde, les catastrophes engendrent des destructions d’une ampleur inédite. Les bouleversements qui en découlent compromettent le fonctionnement et la viabilité de la production agricole et menacent les moyens d’existence de millions de personnes qui sont tributaires des systèmes agroalimentaires. Pour faire en sorte que les catastrophes soient moins dommageables pour l’agriculture, il faut comprendre quels sont leurs effets négatifs sur le secteur et analyser les facteurs de risque sous-jacents qui rendent l’agriculture vulnérable à ces effets.Le présent rapport fournit une évaluation des pertes causées par les catastrophes dans le secteur de la production agricole au cours des trois dernières décennies et étudie les différents risques auxquels sont exposés les sous-secteurs des cultures, de l’élevage, des forêts et de la pêche et l’aquaculture ainsi que leurs incidences. Ces dernières sont amplifiées par des facteurs et éléments de vulnérabilité sous-jacents qui résultent des conditions sociales et environnementales, comme le changement climatique, les pandémies, les épidémies et les conflits, et qui sont susceptibles de provoquer des désastres et de générer des effets en cascade d’un bout à l’autre des systèmes agroalimentaires. Autant de défis face auxquels nous devons adopter de nouvelles approches en matière de réduction des risques et de nouvelles modalités d’intervention. Les auteurs de cette publication présentent des exemples de mesures et de stratégies qui permettent d’investir dans la résilience et de gérer en amont les risques dans le secteur agricole. Ils mettent en évidence les solutions possibles pour intégrer la réduction des risques de catastrophe dans les pratiques et les politiques agricoles et recommandent que l’on s’attache à mieux comprendre le contexte dans lequel ces solutions sont mises en œuvre.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Résumé de L'impact des catastrophes sur l'agriculture et la sécurité alimentaire
    Prévenir et réduire les pertes en investissant dans la résilience
    2023
    Partout dans le monde, les catastrophes engendrent des destructions d’une ampleur inédite. Les bouleversements qui en découlent compromettent le fonctionnement et la viabilité de la production agricole et menacent les moyens d’existence de millions de personnes qui sont tributaires des systèmes agroalimentaires. Pour faire en sorte que les catastrophes soient moins dommageables pour l’agriculture, il faut comprendre quels sont leurs effets négatifs sur le secteur et analyser les facteurs de risque sous-jacents qui rendent l’agriculture vulnérable à ces effets.Le présent rapport fournit une évaluation des pertes causées par les catastrophes dans le secteur de la production agricole au cours des trois dernières décennies et étudie les différents risques auxquels sont exposés les sous-secteurs des cultures, de l’élevage, des forêts et de la pêche et l’aquaculture ainsi que leurs incidences. Ces dernières sont amplifiées par des facteurs et éléments de vulnérabilité sous-jacents qui résultent des conditions sociales et environnementales, comme le changement climatique, les pandémies, les épidémies et les conflits, et qui sont susceptibles de provoquer des désastres et de générer des effets en cascade d’un bout à l’autre des systèmes agroalimentaires. Autant de défis face auxquels nous devons adopter de nouvelles approches en matière de réduction des risques et de nouvelles modalités d’intervention. Les auteurs de cette publication présentent des exemples de mesures et de stratégies qui permettent d’investir dans la résilience et de gérer en amont les risques dans le secteur agricole. Ils mettent en évidence les solutions possibles pour intégrer la réduction des risques de catastrophe dans les pratiques et les politiques agricoles et recommandent que l’on s’attache à mieux comprendre le contexte dans lequel ces solutions sont mises en œuvre.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.