Thumbnail Image

Programmes de subventions de contrepartie: Une approche efficace pour canaliser les transferts de fonds vers des investissements durables dans l’agrobusiness?

Synthèse de la consultation en ligne no. 177










Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Intégrer le genre dans la mise en oeuvre et le suivi-évaluation des programmes de transferts en espèces et de travaux publics – Guide technique 3 de la FAO
    Trousse à outils sur les programmes de protection sociale sensibles au genre pour lutter contre la pauvreté et la faim en milieu rural
    2020
    Also available in:

    De nombreux programmes de protection sociale, y compris les transferts monétaires, les programmes de travaux publics et les transferts d'actifs, ciblent les femmes en tant que principales bénéficiaires ou bénéficiaires des prestations. L’extension de la protection sociale aux populations rurales a un grand potentiel pour favoriser l’émancipation économique des femmes rurales. Cependant, pour exploiter ce potentiel, il reste encore beaucoup à faire. Il existe de nombreuses possibilités de rendre les politiques et programmes de protection sociale plus sensibles au genre et de mieux les aligner sur les politiques de développement agricole et rural pour aider à lutter contre les inégalités entre les sexes. Reconnaissant ce potentiel et tirant parti des données factuelles existantes, la FAO cherche à renforcer la contribution de la protection sociale à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes en fournissant un appui au niveau des pays grâce au renforcement des capacités, à la production de connaissances et à l'appui aux programmes. Boîte à outils d'orientation technique sur les programmes de protection sociale sensibles au genre pour lutter contre la pauvreté rurale et la faim. La boîte à outils est conçue pour soutenir les décideurs et les praticiens de la SP et du genre dans leurs efforts pour appliquer systématiquement une perspective de genre aux programmes de SP d'une manière qui est conforme aux accords mondiaux et aux engagements de la FAO pour étendre les systèmes de SP inclusifs pour les populations rurales. La boîte à outils se concentre sur le rôle de la SP dans la réduction des inégalités sociales entre les sexes, ainsi que sur la pauvreté et la faim en milieu rural.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Intégrer le genre dans la conception de programmes de transferts en espèces et de travaux publics – Guide technique 2 de la FAO
    Trousse à outils sur les programmes de protection sociale sensibles au genre pour lutter contre la pauvreté et la faim en milieu rural
    2020
    Also available in:

    De nombreux programmes de protection sociale, y compris les transferts monétaires, les programmes de travaux publics et les transferts d'actifs, ciblent les femmes en tant que principales bénéficiaires ou bénéficiaires des prestations. L’extension de la protection sociale aux populations rurales a un grand potentiel pour favoriser l’émancipation économique des femmes rurales. Cependant, pour exploiter ce potentiel, il reste encore beaucoup à faire. Il existe de nombreuses possibilités de rendre les politiques et programmes de protection sociale plus sensibles au genre et de mieux les aligner sur les politiques de développement agricole et rural pour aider à lutter contre les inégalités entre les sexes. Reconnaissant ce potentiel et tirant parti des données factuelles existantes, la FAO cherche à renforcer la contribution de la protection sociale à l'égalité des sexes et à l'autonomisation des femmes en fournissant un appui au niveau des pays grâce au renforcement des capacités, à la production de connaissances et à l'appui aux programmes. Boîte à outils d'orientation technique sur les programmes de protection sociale sensibles au genre pour lutter contre la pauvreté rurale et la faim. La boîte à outils est conçue pour soutenir les décideurs et les praticiens de la SP et du genre dans leurs efforts pour appliquer systématiquement une perspective de genre aux programmes de SP d'une manière qui est conforme aux accords mondiaux et aux engagements de la FAO pour étendre les systèmes de SP inclusifs pour les populations rurales. La boîte à outils se concentre sur le rôle de la SP dans la réduction des inégalités sociales entre les sexes, ainsi que sur la pauvreté et la faim en milieu rural.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la Consultation technique sur le recours aux subventions dans le secteur des pêches. Rome, 30 juin-2 juillet 2004. 2005
    La Consultation technique sur le recours aux subventions dans le secteur des pêches s’est tenue au Siège de la FAO, à Rome (Italie), du 30 juin au 2 juillet 2004. Les travaux de la Consultation se sont déroulés conformément aux modalités convenues par le Comité des pêches de la FAO à sa vingt-cinquième session. A cette occasion, le Comité des pêches avait décidé qu’il convenait d’accorder une attention particulière à la définition d’un mandat pratique permettant de prendre en compte l’impact d es subventions sur les ressources halieutiques, notamment en ce qui concerne la pêche illicite, non déclarée et non réglementée et la surcapacité, en tenant compte des effets des subventions sur le développement durable, le commerce du poisson et des produits de la pêche, la sécurité alimentaire, la sécurité sociale et la lutte contre la pauvreté, notamment dans le cadre des besoins particuliers des pays en développement et des petits Etats insulaires en développement, tels qu’ils sont reconnus dans les instruments internationaux. La Consultation est convenue que la FAO devrait préciser le degré de priorité des activités prévues dans son programme de travail, certaines devant être réalisées à court terme et d’autres à plus long terme. A court terme, la FAO devrait examiner l’ensemble des liens existant entre les subventions, la surcapacité et la pêche illicite non déclarée et non réglementée. Cet examen devrait également tenir compte, dans le cadre du programme de travail à court te rme, de la situation des pays développés et des pays en développement concernant la pêche hauturière et la pêche dans les zones économiques exclusives, ainsi que dans les secteurs artisanaux et industriels. De plus, la FAO devrait étudier le rôle et les effets des subventions sur le développement des pêches, notamment dans le secteur artisanal et sous l’angle de la sécurité alimentaire et des moyens d’existence, et tenir compte des effets et du rôle d’autres instruments économiques. A long ter me, il conviendrait d’évaluer l’impact des subventions du secteur des pêches sur les différents systèmes de gestion des pêches. A cet égard, la Consultation est convenue que, en tant qu’élément permanent de son mandat, la FAO devrait définir des indicateurs et des directives opérationnelles dans ce domaine et appuyer les activités de renforcement des capacités dans les pays en développement. Les grandes lignes des programmes de travail à court et à long termes devraient être soumises au Comité des pêches, à sa vingt-sixième session, pour examen et décision.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.