Thumbnail Image

Plan d’action régional pour la pêche artisanale en Méditerranée et en mer Noire










Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Stratégie à moyen terme (2017-2020) en faveur de la durabilité des pêches en Méditerranée et en mer Noire 2017
    Also available in:

    Treize ans après l’adoption à Venise de la Déclaration de la Conférence ministérielle pour le développement durable des pêches en Méditerranée (Déclaration de Venise 2003), des avancées considérables ont été réalisées afin de promouvoir des pratiques de pêche responsables en Méditerranée et en mer Noire. En particulier, le rôle de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a été déterminant pour pro mouvoir l’adoption de règles communes et renforcer la coopération régionale en Méditerranée et en mer Noire. Cependant, les pêches dans cette zone restent confrontées à des difficultés considérables puisqu’environ 90 pour cent des stocks évalués scientifiquement dans la région sont considérés comme étant exploités en dehors des limites biologiques de sécurité. Cette évolution alarmante se répercute négativement sur le secteur de la pêche et entrave également les efforts visant à garantir la subs istance et la sécurité alimentaire des communautés côtières de la région réalisés dans le cadre d’initiatives en faveur de la croissance bleue. Face à ces enjeux, la CGPM a lancé la “stratégie à moyen terme (2017-2020) en faveur de la durabilité des pêches en Méditerranée et en mer Noire” afin de définir un plan d’action décisif pour faire face à la situation alarmante des stocks exploités à des fins commerciales. Alignée sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), la str atégie à moyen terme vise à redresser la situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire et à contribuer au développement durable des États côtiers. Organisée autour de cinq cibles, la mise en œuvre de la stratégie à moyen terme devrait faire en sorte que, d’ici 2020, l’évolution préoccupante de la situation des stocks exploités à des fins commerciales soit inversée. CIBLE 1: Inverser l’évolution négative des stocks halieutiques en renforçant les avis scientifiques à l’appui de la gestion d es pêches; CIBLE 2: Soutenir les moyens de subsistance des communautés côtières grâce à une pêche artisanale durable; CIBLE 3: Enrayer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée au moyen d’un plan d’action régional; CIBLE 4: Réduire au minimum et atténuer les interactions indésirables des pêches avec les écosystèmes et l’environnement marins; CIBLE 5: Renforcer les capacités et la coopération.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la quarante et unième session de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), Budva, Monténégro, 16-20 octobre 2017
    Rapport CGPM No. 41
    2018
    Also available in:

    La quarante et unième session de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée et la huitième session du Comité de l’administration et des finances ont réuni les délégués de 22 parties contractantes, ainsi que les délégués de trois parties non contractantes coopérantes et d’une partie non contractante. Les représentants de 20 organisations intergouvernementales et non gouvernementales, de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et ses projets régionaux ainsi que des bureaux de la Commission et de ses organes subsidiaires étaient également présents. Au cours de la session, les progrès accomplis dans la mise en oeuvre de la stratégie à moyen terme (2017-2020) en faveur de la durabilité des pêches en Méditerranée et en mer Noire ont été examinés, y compris au titre de la Déclaration ministérielle de Malte MedFish4Ever de 2017. Par ailleurs, les activités de coopération menées dans le cadre d’accords avec les parties contractantes, les parties non contractantes coopérantes et des organisations partenaires ont été discutées. À la lumière de la coopération croissante de la République de Moldova avec la CGPM, la Commission lui a accordé le statut de partie non contractante coopérante. S’agissant de la gestion des pêches et de l’aquaculture dans la zone d’application de la CGPM, un total de huit recommandations contraignantes ont été adoptées et portait sur: la communication de données et d’informations sur l’aquaculture; la gestion de la pêche à la dorade rose en mer d’Alboran; l’établissement d’une zone de pêche réglementée dans la fosse de Pomo/Jabuka en mer Adriatique; un plan de gestion pluriannuel des pêcheries de turbot en mer Noire; la mise en place d’un plan régional de gestion adaptative pour l’exploitation du corail rouge en mer Méditerranée; la communication de données sur les activités de pêche dans la zone d’application de la CGPM; un plan d’action régional visant à lutter contre la pêche illicite, non déclarée et non réglementée dans la zone d’application de la CGPM et un programme international conjoint d’inspection et de surveillance en dehors des eaux relevant de la juridiction nationale dans le canal de Sicile. De plus, la Commission a adopté six résolutions, notamment: une stratégie pour le développement durable de l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire; des lignes directrices pour la simplification des processus d’autorisation et d’octroi de concessions pour l’aquaculture; la reprise des activités du Groupe de travail sur la technologie des pêches; un groupe de travail permanent sur les écosystèmes marins vulnérables; un réseau d’habitats halieutiques essentiels et l’application d’un numéro de l’Organisation maritime internationale. Enfin, la Commission est convenue de son programme de travail pour la prochaine période intersessions et a adopté son budget, s’élevant à 2 532 162 USD pour l’année 2018, ainsi qu’une série d’actions stratégiques qui seront financées par des ressources extrabudgétaires. Elle a également approuvé à l’unanimité la nouvelle constitution des bureaux du Comité scientifique consultatif de l’aquaculture, du Groupe de travail sur la mer Noire et du Comité d’application.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    La situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire 2020 - en bref 2020
    La situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire – En bref est un résumé de la publication phare de la CGPM, publiée tous les deux ans et intitulée La situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire. Dans sa version intégrale, le rapport offre le tour d’horizon le plus complet qui soit des tendances régionales et sous-régionales de la pêche en Méditerranée et en mer Noire, et l’édition 2020 propose un contenu encore plus riche que les éditions précédentes. La présente version abrégée permettra au lecteur d’en parcourir les grands thèmes et les principales conclusions dans un format simple et rapide à lire. Le rapport propose une analyse approfondie de la composition de la flotte de pêche de la région, des statistiques de production de la pêche de capture ainsi que de l’état actuel des ressources halieutiques, notamment des prises accidentelles et des espèces vulnérables. En particulier, il fournit le panorama le plus détaillé à ce jour du secteur vital de la pêche artisanale, à la fois du point de vue de ses activités en mer et dans le contexte socio-économique plus large des communautés côtières à l’échelle de la région. Il s’intéresse également aux mesures de gestion à long terme, en mettant en lumière les moyens mis en œuvre par la CGPM pour assurer la viabilité des principales pêches de la région. La situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire – En bref examine les conclusions relatives à l’ensemble de ces sujets, et propose un récapitulatif des données importantes et une explication des faits marquants. C’est la référence pour quiconque souhaite obtenir les informations les plus à jour et les plus fiables sur les pêches en Méditerranée et en mer Noire et les communautés qu’elles font vivre.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.