Thumbnail Image

Consultation régionale des pays francophone d’Afrique sur la mise en oeuvre de la Résolution 63.23 de l’Assemblée Mondiale Portant sur la mise à l'échelle de la Nutrition






Also available in:
No results found.

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Appui à la mise en œuvre de la stratégie de sécurité alimentaire et nutritionnelle 2015-2025 de la SADC - TCP/SFS/3703 2022
    Also available in:

    La Communauté de développement de l’Afrique australe ( est composée de 16 États membres La région est confrontée au triple fardeau de la malnutrition sous nutrition, carences en micronutriments et suralimentation Les principales causes de la malnutrition sont une alimentation inadéquate et des maladies telles que le VIH et les maladies non transmissibles Les estimations conjointes de la malnutrition de 2021 indiquent que tous les pays de la région présentent des niveaux élevés ou très élevés de retard de croissance L’émaciation et le surpoids constituent également des problèmes de santé publique, six pays présentant une prévalence de l’émaciation supérieure à 5 pour cent et trois pays une prévalence de surpoids supérieure à 10 pour cent L’insécurité alimentaire est diffuse selon le rapport de synthèse 2021 de la SADC, élaboré à partir des données soumises par dix pays de la région, environ 47 6 millions de personnes sont en situation d’insécurité alimentaire En conséquence, la plupart des régimes alimentaires sont basés sur les céréales et cette diversité limitée explique les niveaux élevés de carences en micronutriments relevés Selon le Rapport mondial sur la nutrition, tous les pays affichent une prévalence de ces carences supérieure à 20 pour cent et cet état de fait ne semble pas devoir s’améliorer prochainement dans nombre d’entre eux La malnutrition limite le développement physique et cognitif individuel, avec des répercussions négatives sur le développement social et économique des pays Les gouvernements ont la responsabilité de créer un environnement favorable qui encourage les consommateurs à faire des choix alimentaires sains et à accéder à des régimes de bonne qualité, réduisant ainsi les coûts des soins de santé et améliorant la productivité et le développement économique Consciente de l’importance d’une approche intégrée, la SADC a élaboré sa Stratégie de sécurité alimentaire et nutritionnelle 2015 2025 pour aider ses États membres à lutter contre l’insécurité alimentaire et la malnutrition La Stratégie a été approuvée et adoptée par le Conseil des ministres de la SADC en août 2014 Le présent projet a été mis en oeuvre dans ce cadre, pour remédier aux lacunes identifiées par les États membres
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la Consultation mixte d'experts sur les risques et bénéfices de la consommation de poisson. Rome, 25-29 janvier 2010 2013
    Also available in:

    L’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture et l’Organisation mondiale de la Santé ont organisé, du 25 au 29 janvier 2010, une consultation mixte d’experts sur les risques et bénéfices de la consommation de poisson. Elle avait pour mission d’étudier des données sur les concentrations de nutriments (acides gras oméga-3 à longue chaîne) et de certains contaminants chimiques (méthylmercure et dioxines) dans certaines espèces de poissons et de comparer, du point de vue de la santé, les bénéfices et l’apport en nutriments attribuables à la consommation de poisson aux risques liés à la présence de contaminants dans le poisson. La Consultation d’experts a tiré plusieurs conclusions concernant les bénéfices et les risques de la consommation de poisson pour la santé et a recommandé aux États Membres de prendre une série de mesures pour mieux évaluer et gérer les risques et les bénéfices de la consommation de poisson et en informer plus efficacement leur s citoyens. La Consultation d’experts a mis au point un cadre pour évaluer les bénéfices ou les risques nets de la consommation de poisson pour la santé, qui permettra d’orienter les travaux des autorités nationales chargées de la sécurité sanitaire des aliments et ceux de la Commission du Codex Alimentarius sur la gestion des risques, compte tenu des données existantes sur les bénéfices de la consommation de poisson. La Consultation d’experts est parvenue aux conclusions suivantes: Le poisson est une source d’énergie, de protéines et de plusieurs autres nutriments importants, notamment d’acides gras polyinsaturés à longue chaîne n-3 (AGPI LC n-3). La consommation de poisson fait partie des traditions culturelles de nombreux peuples. Dans certaines populations, le poisson est un aliment important et une source principale de nutriments essentiels. Dans la population adulte générale, la consommation de poisson, notamment de poisson gras, réduit le risque de décès pa r cardiopathie coronarienne. Il n’existe pas de preuve probable ou convaincante d’un risque de cardiopathie coronarienne associé au méthylmercure. Les risques potentiels de cancer associés aux dioxines sont bien inférieurs aux bénéfices avérés de la consommation de poisson en termes de cardiopathie coronarienne. Si l’on compare les bénéfices des AGPI LC n-3 aux risques que représente le méthylmercure pour les femmes en âge de procréer, dans la plupart des situations évaluées, la consomma tion de poisson par la mère réduit le risque que le développement neurologique de l’enfant ne soit pas optimal. Lorsque les niveaux d’exposition de la mère aux dioxines (présentes dans le poisson et d’autres aliments) ne dépassent pas la dose mensuelle tolérable provisoire (PTMI) de 70 pg/kg de poids corporel, fixée par le JECFA (pour les PCDD, les PCDF et les PCB coplanaires), le risque pour le développement neurologique du foetus est négligeable. Lorsque les niveaux d’exposition de l a mère aux dioxines (présentes dans le poisson et d’autres aliments) dépassent la dose mensuelle tolérable provisoire, il se peut que ce risque ne soit plus négligeable. Concernant le nourrisson, le jeune enfant et l’adolescent, les données disponibles sont actuellement insuffisantes pour établir un cadre quantitatif des risques et des bénéfices de la consommation de poisson pour la santé. Cependant, l’adoption dès un jeune âge de régimes alimentaires sains comprenant du poisson influe s ur les habitudes alimentaires et la santé à l’âge adulte.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Cadre institutionnel à l’appui d’une paix durable dans le contexte du Programme 2030 2021
    Also available in:

    L'objectif de ce cadre institutionnel (le «Cadre») est de guider l'Organisation des Nations Unies pour l'alimentation et l'agriculture (FAO) dans l'exécution de son mandat selon ses domaines de compétence et ses avantages comparatifs, à savoir la sécurité alimentaire, la nutrition et l'agriculture durable, afin de produire un impact plus délibéré et transformateur sur le maintien de la paix. Conformément aux résolutions du Conseil de sécurité et de l'Assemblée générale d'avril 2016 sur la consolidation de la paix, le concept de «paix durable» englobe les activités visant à prévenir le déclenchement, l'escalade, la poursuite et la reprise des conflits, et notamment à s'attaquer aux causes profondes et à avancer sur la voie du redressement, de la reconstruction et du développement. Le Secrétaire général des Nations Unies a appelé toutes les entités des Nations Unies à intégrer l'approche de la pérennisation de la paix dans leur planification stratégique et à considérer celle-ci comme un objectif important auquel leur action peut contribuer. Ce Cadre s'adresse à la FAO en tant qu'organisation, y compris l’ensemble du personnel dans tous les lieux géographiques. Ce Cadre s'adresse également à tous les États Membres et organes directeurs de la FAO, et sert à orienter les attentes des États Membres à l’égard de l'Organisation et de la collaboration avec cette dernière. Le Cadre est basé sur un document de base qui détaille la logique et l'expérience de la FAO ainsi que ses avantages comparatifs en termes de contribution à une paix durable. Une série de documents d’appui sera préparée pour accompagner la mise en œuvre du Cadre au fil du temps. Les Directives opérationnelles définiront notamment la manière de mettre en œuvre le Cadre dans le contexte du Cadre stratégique de la FAO.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.