Thumbnail Image

Rapport annuel 2017 - Résumé

Centre d’investissement de la FAO











Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Document
    Impacts des investissements étrangers dans l'agriculture des pays en développement: résultats d'études de cas 2015
    Also available in:

    De plus en plus d’éléments tendent à démontrer que l’investissement dans le secteur agricole des pays en développement est l’un des moyens les plus efficaces pour réduire la pauvreté et la faim. Les investissements agricoles peuvent produire des avantages très divers en faveur du développement. On ne peut cependant pas s’attendre à ce que ces avantages se produisent automatiquement, et certaines formes d’investissement à grande échelle comportent des risques pour les pays hôtes. Bien que les ava ntages et les risques potentiels de l’investissement étranger direct (IED) dans l’agriculture aient fait l’objet de nombreuses discussions, il n’existe pas de conclusions systématiques concernant les effets réels sur le pays hôte et les facteurs qui déterminent ces effets. Ce document résume les résultats de diverses études de cas réalisées par la FAO concernant les impacts de l’investissement étranger direct sur les communautés et les pays hôtes. Les études suggèrent que les inconvénients des a cquisitions de terres à grande échelle l’emportent souvent sur les quelques avantages procurés aux communautés locales. Dans les pays où les droits fonciers locaux ne sont pas clairement définis et où la gouvernance est faible, les acquisitions de terres à grande échelle exposent les communautés locales à des risques particulièrement élevés, notamment un accès réduit aux ressources naturelles et la perte de moyens de subsistance, qui peuvent susciter une opposition locale à l’investissement. Du point de vue de l’investisseur également, il est peu probable que l’acquisition de terres soit le modèle entrepreneurial le plus rentable, en raison des conflits possibles et des dommages potentiels à sa réputation. En revanche, les études suggèrent que les investissements qui impliquent les agriculteurs locaux en tant que partenaires commerciaux sur un plan d’égalité, qui donnent aux agriculteurs un rôle actif et leur laissent le contrôle de leurs terres, ont des effets plus positifs et plus du rables sur l’économie locale et le développement social. Pour réussir, ces modèles d’entreprise inclusifs ont besoin d’un fort appui externe afin de soutenir les agriculteurs et faciliter les relations investisseur-agriculteurs. Ces modèles exigent également du «capital patient», car les retours financiers sur l’investissement ont peu de chances de se concrétiser dans les premières années. Outre le modèle entrepreneurial, d’autres facteurs ont leur importance, notamment le cadre juridique et ins titutionnel dans le pays hôte, les modalités du contrat d’investissement et les conditions sociales et économiques dans la zone de l’investissement. Renforcer la gouvernance et les capacités des institutions dans les pays en développement hôtes est essentiel pour accroître les impacts de l’investissement agricole étranger sur le développement .
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Centre d’investissement de la FAO: Rapport annuel 2019
    Résumé
    2020
    Relever les défis les plus pressants requiert des systèmes alimentaires durables. L’amélioration de la durabilité des systèmes alimentaires ne s'arrête pas à la diminution des empreintes carbone, mais passe par la création d’emplois, la réduction des inégalités, l'amélioration de l'efficience des différents maillons des chaînes d'approvisionnement et le renforcement de la capacité des populations à faire face au changement climatique. Ce bref résumé met en avant les réalisations du Centre d'investissement de la FAO en 2019. Le Centre aide les membres de l’Organisation à concevoir et mettre en œuvre des opérations d’investissement public de qualité qui améliorent la sécurité alimentaire, la gestion des ressources naturelles et la résilience climatique.  Il joue simultanément un rôle stratégique dans la promotion d’un environnement favorable à l’investissement privé grâce à l’assistance technique ciblée et aux services de conseil qu’il dispense aux opérations de financement mixte et aux fonds d’impact.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Cadre de programmation pays de la FAO Benin (2017-2021) 2018
    Also available in:
    No results found.

    Le présent Cadre de Programmation Pays (CPP) établit deux domaines prioritaires au niveau de l'État afin de guider le partenariat avec la FAO et l'appui que l'Organisation fournit au Gouvernement de la République du Bénin, en associant des pratiques optimales novatrices de niveau international et des normes mondiales à une expertise nationale et régionale pendant cinq ans, soit de 2017 à 2021. il s'agit de: 1) la consolidation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans un contexte de changements climatiques, 2) l’amélioration de la gestion durable des ressources naturelles et forestières. Le coût global du Cadre de Programmation Pays de la FAO Bénin pour la période 2017-2021 est estimé à 14,41 millions de dollars US. Les ressources déjà mobilisés au niveau des projets nationaux à travers le Programme de Coopération Technique de la FAO, le Programme de Coopération avec les Gouvernements des pays donateurs s’élèvent à 3,71 millions de dollars US. Le gap actuel qui s’élève à 10,7 millions de dollars US sera couvert grâce à la mobilisation des ressources auprès du Programme de Coopération Technique de la FAO, le Fonds vert pour le Climat, le Fonds Mondial pour l’Environnement et les partenaires bilatéraux et multilatéraux du Bénin.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.