Thumbnail Image

Accélérer la transformation des systèmes alimentaires en Méditerranée

Note de synthèse










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Itinéraires pour le futur des systèmes alimentaires durables en Méditerranée
    Concertations indépendantes du Sommet sur les systèmes alimentaires organisés par la FAO, le CIHEAM, l'UpM, le Programme des systèmes alimentaires durables du réseau One Planet et la Fondation PRIMA
    2021
    Also available in:

    Cette note explique le concept des deux Concertations indépendantes du Sommet sur les systèmes alimentaires coorganisées par la FAO, le CIHEAM, l’UpM, le Programme des systèmes alimentaires durables du réseau One Planet et la Fondation PRIMA, qui auront lieu le 27 avril et le 3 juin 2021. Conformément à la vision, aux principes et aux pistes d’action du Sommet, les deux Concertations visent à mettre en évidence les voies de collaboration fondées sur la science menant à la transformation des systèmes alimentaires en Méditerranée vers la réalisation des ODD. Ces Concertations envisagent l’engagement actif d’une vaste gamme de participants, qui vont se réunir pour identifier conjointement des solutions concrètes et transversales pour faire face aux défis spécifiques à la Méditerranée, à travers d’une approche « SFS » holistique. Les deux Concertations seront coorganisées dans le cadre des accords entre la FAO, le CIHEAM et l'UpM, entre FAO et PRIMA, et ce du projet GCP/INT/748/ITA. Elles contribueront à promouvoir la transformation des systèmes alimentaires en Méditerranée, conformément au « 4 améliorations » du nouveau cadre stratégique de la FAO. Les Concertations rassembleront les partenaires clés dans la région méditerranéenne et prépareront le terrain pour le lancement d’une initiative multipartite pour les systèmes alimentaires durables en Méditerranée coorganisé par la FAO, le CIHEAM et l'UpM.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Stratégie pour le développement durable de l'aquaculture en Méditerranée et en mer Noire 2018
    Also available in:

    Dans les pays riverains de la Méditerranée et de la mer Noire, l’aquaculture est une industrie florissante qui joue un rôle déterminant dans l’optique de la croissance bleue. Compte tenu de l’évolution actuelle de la production aquacole et de certaines stratégies aquacoles nationales, la production régionale de produits de la mer issus de l’aquaculture devrait augmenter sensiblement au cours des décennies à venir. Cette situation requiert une planification rigoureuse en vue d’assurer la durabilité sociale, économique et environnementale du secteur sur le long terme. Depuis des décennies, la communauté internationale déploie des efforts concertés en faveur du développement durable et de la coopération, afin de relever les nouveaux enjeux mondiaux. Le Code de conduite pour une pêche responsable de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture de 1995 et, plus récemment, les Objectifs de développement durable des Nations Unies adoptés en 2016 marquent deux étapes cruciales de cette mobilisation de grande envergure. En Méditerranée et en mer Noire, la nécessité de promouvoir la croissance bleue et de développer une aquaculture durable pour garantir la sécurité alimentaire a été réitérée à maintes occasions. Prenant acte de cette évolution croissante et conformément à son mandat, la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) a récemment adopté la Résolution CGPM/41/2017/1 relative à une stratégie pour le développement durable de l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire. Cette stratégie régionale a été élaborée dans le cadre d’un vaste processus consultatif. Elle envisage un l’avenir où l’aquaculture en Méditerranée et en mer Noire mettra sur un pied d’égalité l’ensemble des acteurs et où la promotion du secteur sera assurée afin que l’industrie devienne plus compétitive, durable, productive, rentable et équitable. Elle devrait apporter un soutien aux pays riverains de la Méditerranée et de la mer Noire dans la formulation d’activités et de plans d’actions harmonisés, en accordant une attention particulière aux priorités actuelles et aux spécificités à l’échelon local, national, sous-régional et régional. Structurée autour de trois cibles, de résultats et d’activités connexes, la stratégie sera mise en œuvre dans le cadre d’un processus cohérent avec les stratégies aquacoles nationales et supranationales des pays riverains de la Méditerranée et de la mer Noire.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Le Nexus Eau-Énergie-Alimentation-Écosystèmes (WEFE) pour accroître la résilience des systèmes alimentaires face aux effets en cascade des changements climatiques et des conflits dans la région méditerranéenne
    Résultats du webinaire
    2022
    Also available in:

    Au cours de ce webinaire, organisé par la plateforme SFS-MED le 6 juillet 2022, des parties prenantes de toute la Méditerranée ont partagé des expériences pratiques de leur participation à l’adoption de solutions nexus WEFE et ont démontré les avantages socio-économiques plus globaux des pratiques qu’elles proposent pour l’ensemble du système alimentaire, au-delà d’un système fragmenté de secteurs et de joueurs. En abordant le Nexus WEFE sous différents angles des systèmes alimentaires méditerranéens, les parties prenantes, les parties prenantes ont échangé des études de cas et des exemples tangibles de solutions techniques Nexus WEFE appliquées dans la région méditerranéenne, en réfléchissant sur les facteurs de succès et aux défis qui se posent, et en même temps envisageant ensemble comment faciliter la reproduction et la transposition à plus grande échelle de solutions dans l’ensemble de la région méditerranéenne pour influer sur les changements de politiques. La discussion a permis de démontrer comment le Nexus WEFE pourrait représenter un changement de paradigme dans l’agenda de développement international, en délaissant des interventions fragmentées de développement sectoriel au profit d’une gestion plus intégrée et une utilisation plus durable des ressources. Un virage vers des systèmes alimentaires durables qui adoptent l’approche du nexus des écosystèmes eau-énergie-alimentation (WEFE) pour promouvoir la paix, le rétablissement et la résilience s’impose ; cette approche se distingue par la recherche interdisciplinaire et l’échange de connaissances, qui s’appliqueraient dans la pratique grâce à la collaboration de toutes les parties prenantes. En outre, combler les lacunes de connaissances du nexus exige un renforcement des capacités et une action concertée de la communauté scientifique, des décideurs et des praticiens sur le terrain, jumelé avec une volonté politique de haut niveau soit soutenue par un système de gouvernance saine. Enfin, et surtout, l’innovation technologique et les solutions basées sur la nature émanant du secteur privé pourraient démocratiser la production et l’utilisation des données, et minimiser les coûts de la gestion durable et de la remise en état des ressources naturelles. Pour que ça puisse s’opérer, il faut innover sur le plan financier dans des mécanismes d’investissement et de réduction des risques qui ciblent les entreprises agroalimentaires novatrices et qui incitent à trouver des solutions de Nexus WEFE.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.