Thumbnail Image

Atténuer les risques pour les systèmes alimentaires durant la pandémie de covid-19: réduire les pertes et gaspillages alimentaires











​FAO. 2021. Atténuer les risques pour les systèmes alimentaires durant la pandémie de covid-19: réduire les pertes et gaspillages alimentaires. Rome.




Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Travailleurs migrants et pandémie de covid-19 2020
    Cette note d'orientation examine les impacts de la pandémie de COVID-19 sur les migrants travaillant dans les systèmes agroalimentaires et leurs familles dans les zones rurales d'origine. La note souligne certaines des implications politiques et présente des recommandations politiques clés. Les mesures affectant la circulation des personnes (au niveau interne et international) et les pénuries de main-d’œuvre qui en résultent auront un impact sur les chaînes de valeur agricoles, affectant ainsi la disponibilité alimentaire et les prix sur les marchés à l’échelle mondiale. Dans le même temps, de grandes proportions de migrants travaillent sous des arrangements informels ou occasionnels, ce qui les laisse sans protection, vulnérables à l’exploitation, à la pauvreté et à l’insécurité alimentaire, et souvent sans accès aux soins de santé, à la protection sociale et aux mesures mises en place par les gouvernements.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Considérations juridiques dans le cadre des réactions face au covid-19 pour atténuer le risque d'insécurité alimentaire 2020
    Also available in:

    Dans le cadre de la pandémie du covid-19, les pays adoptent actuellement des mesures d'urgence pour stopper sa propagation. Cependant, ces mesures pourraient avoir un impact négatif sur la sécurité alimentaire, en particulier sur la disponibilité, l'accès, l'utilisation et la stabilité des approvisionnements alimentaires au niveau national, local et individuel. Compte tenu des pénuries alimentaires potentielles et des perturbations des chaînes d'approvisionnement, il est essentiel de protéger le droit humain à une alimentation adéquate. Les recommandations de cette note d’orientation doivent être comprises dans le contexte des cadres juridiques nationaux existants et des efforts des gouvernements pour renforcer la législation sur la préparation aux situations d'urgence. Le but de ces recommandations juridiques est de contribuer à améliorer la résilience des moyens de subsistance à tous les types de crises qui menacent la sécurité alimentaire.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Programme global d’intervention et de redressement covid-19 de la FAO - Stimuler la résilience des petits producteurs en vue d’un redressement
    Protéger les plus vulnérables, promouvoir la relance économique et accroître les capacités de gestion des risques
    2021
    La pandémie de covid-19 a des effets dévastateurs à court et long terme sur les conditions de vie et les moyens d’existence des populations en milieu rural, périurbain et urbain. Outre le lourd tribut payé à la pandémie en termes de santé humaine et de bouleversements de la vie quotidienne, les mesures de confinement, en particulier la restriction des déplacements des personnes et des biens, se traduisent par une hausse marquée de la pauvreté, détruisant les moyens d’existence et aggravant l’insécurité alimentaire. Préparé avant la pandémie, le tout dernier Rapport mondial sur les crises alimentaires1 faisait état d’une hausse du nombre de personnes confrontées à une insécurité alimentaire aiguë en 2019 portant leur nombre à 135 millions de personnes dans 55 pays. Il est estimé que la pandémie mondiale de covid-19 pourrait faire basculer 71 millions de personnes supplémentaires dans l'extrême pauvreté en 2020, ce qui entraînera, pour la première fois depuis 1998, une hausse de la proportion de la population mondiale vivant avec moins de 1,90 USD par jour. La pandémie a exacerbé les inégalités existantes entre les sexes en termes d'accès aux services de base, augmenté la charge des femmes au sein du ménage et au travail, décuplé la violence sexiste et les pertes de débouchés dans le secteur informel3 (en moyenne, les femmes représentent 43 pour cent de la main-d’œuvre agricole). Dans sa note de synthèse d’avril 2020, le Secrétaire général des Nations Unies, António Guterres, a souligné que «dans toutes les sphères, qu’il s’agisse de la santé, de l’économie, de la sécurité ou encore de la protection sociale, les ravages causés par la covid-19 sont encore plus graves pour les femmes, pour la seule raison que ce sont des femmes»4. La pandémie remet en question les efforts déployés pour atteindre les Objectifs de développement durable (ODD) visant à mettre un terme à la pauvreté et la faim et à atteindre l’égalité entre les sexes d’ici à 2030.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.