Thumbnail Image

Favoriser la durabilité des pêcheries marines dans les sous-régions de la Méditerranée centrale et occidentale grâce à une approche écosystémique - GCP/INT/362/EC (Baby 01)








Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Amélioration de la gestion des pêches dans les sous-régions de la Méditerranée centrale et occidentale - GCP/INT/362/EC (Baby 02) 2022
    Also available in:

    La gestion des pêches en Méditerranée est complexe pour plusieurs raisons, dont, entre autres, la surcapacité de pêche; des niveaux de développement de l'information inégaux, en particulier pour les données biologiques et socioéconomiques qui n'étaient ni facilement disponibles ni standardisées; l'insuffisance et la faiblesse des cadres juridiques et des mesures pour les activités de suivi, de surveillance et de contrôle; l'inadéquation des cadres institutionnels pour la gestion des pêches sous régionales . Dans ce contexte , la phase II du projet CopeMed (dont la première phase a été mise en oeuvre de 1996 à 2005) visait à renforcer la gestion scientifique des pêches par l'amélioration des capacités technico scientifiques et la promotion de la coopération scientifique entre les pays participants des sous régions de la Méditerranée centrale et occidentale. La participation de toutes les parties prenantes au processus de gestion de la pêche n'était en effet pas encore suffisante. Par conséquent, le présent projet, couvrant la dixième année de la deuxième phase, visait à renforcer la coopération régionale, à l'appui de la gestion durable de la pêche, en particulier dans trois pays cibles, l'Algérie, le Maroc et la Tunisie, ainsi qu'à consolider et à exploiter les résultats obtenus jusqu'à présent.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Stratégie à moyen terme (2017-2020) en faveur de la durabilité des pêches en Méditerranée et en mer Noire 2017
    Also available in:

    Treize ans après l’adoption à Venise de la Déclaration de la Conférence ministérielle pour le développement durable des pêches en Méditerranée (Déclaration de Venise 2003), des avancées considérables ont été réalisées afin de promouvoir des pratiques de pêche responsables en Méditerranée et en mer Noire. En particulier, le rôle de la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM) de l’Organisation des Nations Unies pour l’alimentation et l’agriculture (FAO) a été déterminant pour pro mouvoir l’adoption de règles communes et renforcer la coopération régionale en Méditerranée et en mer Noire. Cependant, les pêches dans cette zone restent confrontées à des difficultés considérables puisqu’environ 90 pour cent des stocks évalués scientifiquement dans la région sont considérés comme étant exploités en dehors des limites biologiques de sécurité. Cette évolution alarmante se répercute négativement sur le secteur de la pêche et entrave également les efforts visant à garantir la subs istance et la sécurité alimentaire des communautés côtières de la région réalisés dans le cadre d’initiatives en faveur de la croissance bleue. Face à ces enjeux, la CGPM a lancé la “stratégie à moyen terme (2017-2020) en faveur de la durabilité des pêches en Méditerranée et en mer Noire” afin de définir un plan d’action décisif pour faire face à la situation alarmante des stocks exploités à des fins commerciales. Alignée sur les Objectifs de développement durable des Nations Unies (ODD), la str atégie à moyen terme vise à redresser la situation des pêches en Méditerranée et en mer Noire et à contribuer au développement durable des États côtiers. Organisée autour de cinq cibles, la mise en œuvre de la stratégie à moyen terme devrait faire en sorte que, d’ici 2020, l’évolution préoccupante de la situation des stocks exploités à des fins commerciales soit inversée. CIBLE 1: Inverser l’évolution négative des stocks halieutiques en renforçant les avis scientifiques à l’appui de la gestion d es pêches; CIBLE 2: Soutenir les moyens de subsistance des communautés côtières grâce à une pêche artisanale durable; CIBLE 3: Enrayer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée au moyen d’un plan d’action régional; CIBLE 4: Réduire au minimum et atténuer les interactions indésirables des pêches avec les écosystèmes et l’environnement marins; CIBLE 5: Renforcer les capacités et la coopération.
  • Thumbnail Image
    Project
    Renforcement des capacités institutionnelles en faveur d’une gestion durable des pêches en Méditerranée occidentale et centrale - GCP/INT/028/SPA 2023
    Also available in:

    La Phase II de CopeMed venait capitaliser les résultats obtenus au cours de la première phase du projet, qui s’était déroulée entre 1996 et 2005. L’objectif principal du projet, co-financé par l’Espagne et l’Union européenne, était de renforcer la coopération régionale pour soutenir une gestion durable des pêches, dans une région où les ressources halieutiques marines sont partagées entre des pays présentant des niveaux socioéconomiques, culturels et de développement différents. Le renforcement de la recherche et des capacités institutionnelles dans les pays participants a contribué à la formulation d'avis scientifiques de meilleur niveau. En coopération avec d'autres projets régionaux de la FAO, et avec la Commission générale des pêches pour la Méditerranée (CGPM), l'objectif ultime était de contribuer à la durabilité des pêches marines et de l'écosystème de la mer Méditerranée occidentale et centrale, en prenant en considération les questions environnementales, biologiques, économiques, sociales et institutionnelles dans les avis scientifiques sur la gestion des pêches. Les pays participants étaient l'Algérie, l'Espagne, la France, l'Italie, la Libye, Malte, le Maroc et la Tunisie.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.