Thumbnail Image

Réparation des bateaux de polyester renforcé de fibres de verre (PRV) dans les tropiques

Un guide pratique










FAO et BOBP-IGO. 2023. Réparation des bateaux de polyester renforcé de fibres de verre (PRV) dans les tropiques - Un guide pratique. Rome.





Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Fishing boat designs: 2. V-bottom boats of planked and plywood construction (Rev.2) 2005
    Le bois demeure le matériau le plus courant pour la construction des bateaux de longueur inférieure à 15 m. Dans la plupart des pays développés ainsi que dans quelques pays en développement, on s'est orienté vers la construction en fibre de verre, mais en Afrique, Asie et Pacifique, on estime que plus de 90 pour cent des petits bateaux de pêche sont faits en bois. Le coût plus faible du bois comparé à celui des autres matériaux permet d'assurer que le bois restera encore longtemps le p rincipal matériau pour la construction des bateaux dans les pays en développement. Cependant l'exploitation incontrôlée ou illicite des forêts et l'introduction d'une gestion rationnelle des forêts produisent et continueront à produire une raréfaction des sections de bois préférées traditionnellement par les constructeurs de bateaux. La raréfaction et le prix élevé de bois de bonne qualité n'entraînent pas la diminution du nombre de bateaux en construction mais bien la dégradation de l a qualité des barques due à l'utilisation de bois de moindre qualité et à des plans inadaptés. La présente édition, mise à jour et complètement révisée, substitue la Révision 1 du Document technique de la FAO sur les pêches nº 134, publiée (en anglais seulement) en 1997. Elle est le résultat d'une étude approfondie du dessin de structures en bois appliqué à la construction de bateaux. Cet ouvrage comprend les plans de quatre petits bateaux de pêche (de 5,2 m à 8,5 m ), les listes et les spécifications complètes des matériaux, et donne les instructions complètes pour leur construction aussi bien en planches qu'en contreplaqué. Les plans contenus dans cet ouvrage conviennent pour la pêche côtière et l'accent a été placé sur la facilité relative de construction et la perte minimale de bois.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Economies financières et de carburant dans la pêche artisanale 2003
    Also available in:

    La pêche continue à être la méthode de production alimentaire la plus grande consommatrice d’énergie dans le monde actuel, et elle dépend presque exclusivement des moteurs à explosion consommant des produits dérivés du pétrole. On ne voit pas encore quelle autre source d’énergie pourrait se substituer au moteur à explosion dans un avenir proche ou à moyen terme. Cette activité continue à être exposée aux prix mondiaux du carburant et il est impossible de dire que ces derniers demeureront stables indéfiniment. La pêche artisanale produit environ la moitié de la production halieutique mondiale et, bien qu’elle ait généralement besoin de plus de main-d’œuvre que la grande pêche industrielle, elle est de plus en plus affectée par les coûts de l’énergie. Dans les pays en développement, en dépit des mesures d’économie d’énergie des années 80 – (suite à l’augmentation énorme du prix des carburants fossiles), la mécanisation continue à croître. Les coûts de carburant ont toujours plus d’impact , non seulement sur le prix au consommateur, mais également sur le revenu net des pêcheurs et armateurs. Quand on considère le niveau de l’emploi et le système de répartition des coûts, on saisit l’importance croissante, d’un point de vue social, d’améliorer et de conserver l’efficacité énergétique dans la pêche artisanale. Ce guide présente l’information sur les points clés techniques qui affectent le rendement énergétique, mais seule une partie de l’information donnée ici s’appliquera à une pê che particulière. Ce guide n’est pas le résultat d’un travail de terrain déterminé mais est le fruit de la recherche et de l’expérience des 20 dernières années, remis à jour pour inclure les innovations techniques. Ce guide est divisé en deux parties principales: la première expose les modifications des techniques de travail; la seconde donne les informations aux exploitants de bateaux qui prévoient la construction d’un bateau neuf, ou la révision et le rééquipement d’un bateau existant.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Évaluation des besoins de mécanisation en fonction du genre
    Questionnaire
    2021
    Also available in:

    L’objectif du questionnaire est de guider la sélection et la promotion d’une mécanisation qui répondeau mieux aux besoins des agricultrices afin qu’elles puissent en bénéficier et s’autonomiser. Les informations ainsi collectées permettront d’élaborer des interventions qui réduisent la pénibilité du travail des femmes, augmentent la productivité du travail et créent des revenus et de nouvelles opportunités entrepreneuriales et commerciales grâce à la fourniture de services de mécanisation dans les communautés rurales. Ce questionnaire permet de collecter des données afin de réaliser une évaluation des besoins en mécanisation tenant compte du genre. Il comporte 35 questions réparties sur cinq modules:
    • Des informations personnelles ;
    • Terre, type de culture, chaîne de valeur et division du travail ;
    • La charge de travail ;
    • L’accès à la mécanisation agricole et les contraintes liées à son adoption ; et
    • Les services de mécanisation.
    Pourquoi réaliser une évaluation des besoins en mécanisation tenant compte du genre ?
    • Les dynamiques de genre et les normes sociales déterminent l’accès aux technologies et leur utilisation.
    • Bien qu’aucun rôle ne soit dévolu exclusivement aux femmes ou aux hommes de manière absolue, la division traditionnelle du travail tend à attribuer des responsabilités spécifiques le long des chaînes de valeur aux femmes et d’autres aux hommes selon le contexte local.
    • Les femmes et les hommes ont des besoins différents en matière de technologie et de mécanisation. Or le choix de ces machines et équipements ne découle pas toujours de la prise en compte de ces besoins là ou d’autres facteurs sont déterminants.
    • Les femmes sont généralement plus touchées par la pénibilité du travail manuel (d’où leur charge de travail et manque de temps accrus). D’autre part les hommes effectuent plus souvent que les femmes des tâches qui sont soutenues par la technologie.
    • Il est nécessaire d’identifier les écarts critiques entre les genres et les contraintes d’accès aux institutions et organisations locales affectant l’utilisation et la gestion des technologies.
    • Il est nécessaire d’identifier les écarts et les contraintes critiques entre les genres dans l’accès aux principaux services formels et informels tels que l’information, la réparation et l’entretien, la formation, les services financiers et de développement des entreprises, etc.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.