Thumbnail Image

Marchés agroalimentaires et politique commerciale au temps de la covid-19











FAO. 2020. Marchés agroalimentaires et politique commerciale au temps de la covid-19. Rome.




Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la Consultation d’experts sur les questions de mise en oeuvre liées à l’inscription d’espèces aquatiques faisant l’objet d’une exploitation commerciale sur les listes jointes à la CITES sous forme d’annexes. Rome, 25-28 mai 2004. 2004
    Also available in:

    La Consultation d’experts sur les questions de mise en oeuvre liées à l’inscription d’espèces aquatiques faisant l’objet d’une exploitation commerciale sur les listes jointes à la CITES sous forme d’annexes s’est tenue au siège de la FAO du 25 au 28 mai 2004. Elle a été organisée pour donner suite à la recommandation formulée par le Comité des pêches de la FAO à sa vingt-cinquième session tendant à ce qu’une consultation d’experts soit organisée pour traiter des questions suivantes lié es à la mise en oeuvre de la Convention sur le commerce international des espèces de faune et de flore sauvages menacées d’extinction (CITES): (i) Article II de la CITES, Principes fondamentaux, paragraphe 2 b), clause des «espèces semblables»; (ii) Annexe 3 de la Résolution Conf. 9.24 de la CITES, Critères pour l’amendement des Annexes I et II, qui concerne les inscriptions scindées; et l’ensemble des questions se rapportant à l’aquaculture, en notant les relations entre celles-ci; (i ii) Implications de l’inscription sur les listes et de l’élimination des listes, pour l’administration et le suivi, y compris implications de l’Annexe 4 de la Résolution Conf. 9.24. Il a été convenu qu’il faudrait également examiner les incidences socioéconomiques de l'inscription sur les listes de l'esturgeon, du strombe rose et d'un certain nombre d'autres propositions d'inscription sur les listes. Après un long débat, la Consultation est convenue d’un certain nombre de recommandatio ns importantes, entre autres, que les Etats devaient améliorer les communications et la coordination entre leurs organes nationaux chargés de la mise en application de la CITES et les organes responsables de la gestion des ressources naturelles, dont les pêches. Elle a appelé l’attention sur les préoccupations exprimées par de nombreux Membres de la FAO, qui souhaitent que la CITES dispose d’un mécanisme suffisamment souple et réactif pour l’inscription sur les listes et l’éliminatio n des listes; sur la nécessité d’approches permettant d’éviter les problèmes potentiels liés à l’application de la clause des espèces semblables et au refus pur et simple des inscriptions scindées; sur l’aquaculture et la CITES; sur les incidences socioéconomiques d’une inscription sur les listes de la CITES; et sur d’autres questions.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Rendre les filières de l’avocat et de l’ananas plus durables et plus résilientes 2021
    La question des risques commerciaux dans les filières de l’avocat et de l’ananas vous intéresse? La FAO peut vous aider! La production et le commerce de fruits tropicaux ont connu une croissance spectaculaire au niveau mondial. Aujourd’hui, ces fruits entrent dans le cadre d’une alimentation saine pour des millions de personnes et contribuent au développement rural et économique des pays producteurs. Cependant, la pandémie de covid-19 et les inquiétudes liées à la durabilité (économique, environnementale et sociale) ont mis en évidence les risques commerciaux qu’il convient d’éliminer pour que ces chaînes de valeur continuent de prospérer. C’est dans cette optique que la FAO dirige le projet Créer des chaînes de valeur mondiales responsables pour la production et le commerce durables des fruits tropicaux. Ce document a vocation à présenter le projet au secteur privé, y compris aux entreprises, organisations de producteurs, associations professionnelles et initiatives sectorielles. Il explique de manière synthétique comment le projet aidera les entreprises des filières de l’avocat et de l’ananas à rendre leurs activités plus durables et plus résilientes. Cela consiste notamment à mettre en place des systèmes de contrôles préalables fondés sur l’analyse des risques ou à renforcer ceux qui existent, à favoriser l’apprentissage par les pairs sur les questions préconcurrentielles dans un cadre confidentiel, à élaborer une série de guides axés sur la demande et portant sur des défis techniques, et à cerner les possibilités d’accélérer les investissements durables dans les chaînes d’approvisionnement.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    COVID-19 et sécurité sanitaire des aliments : orientations pour les autorités compétentes responsables des systèmes nationaux de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments
    Orientations provisoires
    2020
    La pandémie actuelle de COVID-19 entraîne des difficultés exceptionnelles et sans précédent pour les autorités compétentes responsables des systèmes nationaux de contrôle de la sécurité sanitaire des aliments, qui sont tenues de continuer à assurer des fonctions et des activités de routine en se conformant aux règlements nationaux et aux recommandations internationales. Dans de nombreux pays, le personnel employé par les autorités compétentes travaille généralement à domicile car le télétravail est devenu la norme et toutes les réunions en présentiel sont annulées ou sont réorganisées sous forme de téléconférence. Il est difficile de maintenir, sans interruption, les activités de routine telles que l’inspection des entreprises du secteur alimentaire, la certification des exportations, le contrôle des denrées alimentaires importées, le suivi et la surveillance de la sécurité de la chaîne d’approvisionnement alimentaire, l’échantillonnage et l’analyse des aliments, la gestion des incidents alimentaires, les conseils sur la sécurité sanitaire des aliments et la réglementation relative aux denrées alimentaires à l’intention de l’industrie et la communication au grand public sur les questions relatives à la sécurité sanitaire des aliments. Ces orientations portent sur certaines questions essentielles : l’atténuation efficace des risques malgré un programme d’inspection réduit et les mesures temporaires qui peuvent être prises afin de maîtriser les risques courants pour la sécurité sanitaire des aliments et d’atténuer les graves perturbations des programmes nationaux de sécurité sanitaire des aliments.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.