Thumbnail Image

Combler les besoins en combustible et en énergie lors des crises prolongées

L’approche SAFE










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Booklet
    Les migrations de détresse et la jeunesse dans les situations de crise prolongée
    L’approche des écoles pratiques d’agriculture et de vie pour les jeunes
    2017
    Also available in:

    Cette note porte sur le phénomène de la migration de détresse et sur la jeunesse dans les situations de crise prolongée et elle apporte des solutions en s’appuyant sur l’expérience de la FAO à travers l’approche JFFLS dans de tels contextes. Les migrations sont un phénomène courant dans les situations de crise prolongée, et résultent principalement des déplacements de population dus aux conflits, aux catastrophes naturelles et/ou à la détérioration des moyens d’existence. Les migrations posent d e nombreux défis: une perturbation de la sécurité alimentaire et nutritionnelle, une compétitivité accrue entre les groupes ayant des moyens de subsistance différents, des nombres de jeunes déplacés encore plus importants, exposés à la double menace de la violence et de la radicalisation, ainsi qu’un impact extrêmement négatif sur les moyens de subsistance dans les pays d’origine. Toutefois, les migrations représentent également des opportunités, comprenant de puissants moteurs de relèvement dur able après conflit, à la fois pour les communautés d’accueil et la jeunesse qui représente une force dynamique de reconstruction des communautés et de la paix. La méthodologie des Écoles pratiques d’agriculture et de vie pour les Jeunes (JFFLS) de la FAO s’est révélée efficace dans de nombreux pays connaissant des crises prolongées auprès de jeunes réfugiés, d’enfants-soldats et d’autres groupes vulnérables en situation de crise prolongée en leur permettant de développer leurs compétences agrico les, commerciales et pratiques, tout en les aidant à devenir plus résilients, productifs et impliqués au sein de leurs communautés.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Economies financières et de carburant dans la pêche artisanale 2003
    Also available in:

    La pêche continue à être la méthode de production alimentaire la plus grande consommatrice d’énergie dans le monde actuel, et elle dépend presque exclusivement des moteurs à explosion consommant des produits dérivés du pétrole. On ne voit pas encore quelle autre source d’énergie pourrait se substituer au moteur à explosion dans un avenir proche ou à moyen terme. Cette activité continue à être exposée aux prix mondiaux du carburant et il est impossible de dire que ces derniers demeureront stables indéfiniment. La pêche artisanale produit environ la moitié de la production halieutique mondiale et, bien qu’elle ait généralement besoin de plus de main-d’œuvre que la grande pêche industrielle, elle est de plus en plus affectée par les coûts de l’énergie. Dans les pays en développement, en dépit des mesures d’économie d’énergie des années 80 – (suite à l’augmentation énorme du prix des carburants fossiles), la mécanisation continue à croître. Les coûts de carburant ont toujours plus d’impact , non seulement sur le prix au consommateur, mais également sur le revenu net des pêcheurs et armateurs. Quand on considère le niveau de l’emploi et le système de répartition des coûts, on saisit l’importance croissante, d’un point de vue social, d’améliorer et de conserver l’efficacité énergétique dans la pêche artisanale. Ce guide présente l’information sur les points clés techniques qui affectent le rendement énergétique, mais seule une partie de l’information donnée ici s’appliquera à une pê che particulière. Ce guide n’est pas le résultat d’un travail de terrain déterminé mais est le fruit de la recherche et de l’expérience des 20 dernières années, remis à jour pour inclure les innovations techniques. Ce guide est divisé en deux parties principales: la première expose les modifications des techniques de travail; la seconde donne les informations aux exploitants de bateaux qui prévoient la construction d’un bateau neuf, ou la révision et le rééquipement d’un bateau existant.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Consolider la résilience à l'insécurité alimentaire et nutritionnelle au Sahel et en Afrique de l'Ouest
    Recueil de bonnes pratiques
    2016
    Also available in:

    Au Sahel, environ 65 pour cent de la population active travaillent dans le secteur agricole et leurs conditions de vie sont ainsi tributaires des aléas climatiques, des marchés et des facteurs environnementaux. Plus de la moitié sont des femmes. Les crises récurrentes constituent de réelles préoccupations pour l’atteinte d’une sécurité alimentaire et nutritionnelle durable dans la région. Les causes profondes de la vulnérabilité à l’insécurité alimentaire et à la malnutrition sont complexes et m ultidimensionnelles. Elles sont liées à un ensemble de facteurs imbriqués, tels que la pauvreté, la santé, l’hygiène, l’accès aux services sociaux de base, les comportements alimentaires, les normes socioculturelles, la faiblesse de la production, l’accès aux marchés, l’inadéquation de certaines politiques publiques, ainsi que les aléas climatiques et autres chocs récurrents qui font qu’un nombre élevé de personnes se trouvent dans un état de fragilité quasi-permanent. Pour faire face à ces cris es récurrentes, des outils d’analyse de la situation et d’identification des populations vulnérables ont été mis en place dans la région et améliorés au fil des années (au premier rang desquels le Cadre Harmonisé). En outre, des pratiques innovantes ont été développées, en matière de réduction des risques, d’adaptation aux changements climatiques, de lutte contre la malnutrition, ainsi que de protection sociale (notamment avec les approches de filets sociaux et de transferts monétaires). La Foir e aux savoirs organisée par le CILSS, l’IGAD, la FAO et leurs partenaires en 2013 à Ouagadougou au Burkina Faso, a donné, entre autres, l’opportunité aux acteurs nationaux et internationaux d’échanger autour de ces bonnes pratiques. Ce recueil rassemble onze bonnes pratiques développées durant la Foire aux savoirs pour faciliter leur diffusion et leur réplication au niveau régional et international.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.