Thumbnail Image

Code de conduite éthique de la FAO










FAO. 2024. Code de conduite éthique de la FAO. Deuxième édition. Rome.



Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Ethique et intensification agricole durable 2004
    Also available in:

    L’intensification agricole devra être poursuivie pour permettre de faire face à la demande de produits alimentaires et agricoles d’une population mondiale croissante. Toutefois, l’intensification en elle-même, si elle n’est pas gérée correctement, comporte des risques de dégradation des ressources naturelles et Pert compromettre la sécurité alimentaire. Elle peut aussi avoir des conséquences socioéconomiques importantes, notamment sur les moyens d’existence en zone rurale. Pour prendre les décis ions qui permettront d’assurer l’intensification agricole durable, les planificateurs doivent donc définir et évaluer d’autres stratégies en fonction de leur incidence immédiate et à long terme et de leurs répercussions sur tous les groupes sociaux intéressés. Il y a donc une dimension éthique évidente dans la formulation de ces politiques générales. Le présent numéro de la Collection FAO: Questions d’éthique envisage trois approches possibles à une analyse éthique des stratégies d’intensificati on agricole. Les besoins alimentaires de l’homme constituent la justification utilitaire de l’intensification, tandis que le concept moral de vertu recouvre le devoir de l’homme de travailler pour le bien de la société. Une analyse basée sur les droits montre que la poursuite de ce bien par les individus peut être entravée par les droits des autres personnes. L’ouverture d’un débat sur ces approches peut nous aider à définir et, finalement, à assumer les responsabilités éthiques de l’intensifica tion de l’agriculture.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport du GROUPE D’EXPERTS ÉMINENTS EN MATIÈRE D’ÉTHIQUE ALIMENTAIRE ET AGRICOLE
    Troisième session 14-16 septembre 2005
    2006
    On trouvera ci-après le rapport de la troisième session du Groupe d’experts éminents en matière d’éthique alimentaire et agricole, créé par le Directeur général, conformément aux dispositions de l’Article VI.4 de l’Acte constitutif de la FAO et de l’Article XXXV du Règlement général de l’Organisation, pour une durée de quatre ans à compter du 1er janvier 2000. Le Groupe s’est réuni à deux reprises au cours de ses quatre années d’existence1. Le mandat du Groupe a été renouvelé pour une nouvelle période de quatre ans, à compter du 1er janvier 2004. Le Groupe a pour mission de sensibiliser l’opinion publique et de donner au Directeur général des avis sur les questions d’éthique alimentaire et agricole. On trouvera son mandat à l’Annexe 1.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport de la trente et unième session du Comité des pêches
    null
    2015
    Le Comité des pêches s'est réuni au Siège de la FAO, à Rome (Italie), du 9 au 13 juin 2014, pour sa trente et unième session. Le Comité a examiné des questions de portée internationale, ainsi que le programme de la FAO en matière de pêche et d'aquaculture et la mise en œuvre de celui-ci. Il s'est félicité du rapport sur La situation mondiale des pêches et de l'aquaculture – 2014 et il a souligné qu'il fallait prendre de nouvelles mesures pour reconstituer les stocks de poissons. Le Comité a salu é le nouveau questionnaire en ligne sur la mise en œuvre du Code de conduite de la FAO pour une pêche responsable («le Code») et il a demandé à l'Organisation de le réexaminer et de l'enrichir. Tout en prenant acte des progrès accomplis par les membres dans la mise en œuvre du Code et des instruments connexes, le Comité a souligné qu'il fallait continuer à soutenir les pays en développement. Il s'est félicité des efforts consentis par les membres pour lutter contre la pêche illicite, non déclaré e et non réglementée (pêche INDNR) et il a souligné qu'il était important que l'Accord de 2009 relatif aux mesures du ressort de l’État du port visant à prévenir, contrecarrer et éliminer la pêche illicite, non déclarée et non réglementée entre en vigueur aussi tôt que possible. Le Comité a demandé à l'Organisation d'intensifier son action en faveur d'une application effective des Directives internationales sur la gestion des prises accessoires et la réduction des rejets en mer. Il a approuvé le s Directives volontaires relatives à la conduite de l'État du pavillon et il a réaffirmé être favorable à ce que le Fichier mondial des navires de pêche, des navires de transport frigorifique et des navires de ravitaillement (Fichier mondial) continue à être tenu à jour. Le Comité a approuvé les Directives d'application volontaire visant à assurer la durabilité de la pêche artisanale dans le contexte de la sécurité alimentaire et de l'éradication de la pauvreté (Directives sur la pêche artisanal e) et il est convenu de les dédier à Mme Chandrika Sharma, Secrétaire exécutive du Collectif international d’appui aux travailleurs de la pêche. Le Comité s'est félicité de la proposition de la FAO concernant un programme d'assistance mondial pour la mise en œuvre des Directives sur la pêche artisanale et il a recommandé que l'élaboration de ce programme soit poursuivie de façon participative. Il a salué l'Initiative de la FAO en faveur de la croissance bleue et suggéré qu'un groupe de travail s oit créé pour continuer à la développer. Il a reconnu l'importance de la pêche continentale et recommandé que les questions relatives à la pêche continentale soient mieux intégrées dans les instruments nationaux, sous-régionaux, régionaux et mondiaux qui traitent de l'utilisation de l'eau et de la sécurité alimentaire. Le Comité a demandé à la FAO de donner au plus tôt des orientations et de renforcer encore ses capacités dans les domaines de la collecte et de l'analyse des données, de la gestio n, de l'évaluation des stocks, du traitement après capture et de l'élaboration des politiques. Il a approuvé les rapports de la quatorzième session du Sous-Comité du commerce du poisson et de la septième session du Sous-Comité de l'aquaculture. Le Comité a accueilli favorablement les nouveaux objectifs stratégiques de la FAO, qui permettront d'orienter les activités de l'Organisation dans le domaine des pêches et de l'aquaculture. Il a approuvé le rapport intérimaire sur le Programme de travail pluriannuel 2012 2015 ainsi que le Programme de travail pluriannuel 2014 2017. Le Comité a adopté les propositions d'amendements à apporter à son Règlement intérieur.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.