Thumbnail Image

Systèmes de traçabilité des produits de la mer: analyse des lacunes et des incohérences des normes et des règles











Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Meeting
    Fichier mondial des navires de pêche, des navires de transport frigorifique et des navires de ravitaillement
    Perspectives futures (dans la lutte contra le pêche INDNR)
    2014
    Also available in:

    Le Fichier mondial est l'une des dernières initiatives internationales initialement requise par des ministres, reprise par le Comité des pêches (COFI), en faveur de la création d’un outil mondial (programme) nécessaire, urgent et efficace au moindre coût pour combattre la pêche INDNR. Son objectif est d'accroître la transparence et la traçabilité des navires et de leurs activités ainsi que des produits de la pêche «du filet à l'assiette», à travers l'échange d'information et la diffusion de cett e information d'une manière simple et neutre. Il présente de fortes synergies avec d'autres instruments internationaux de lutte contre la pêche INDNR comme l'Accord sur les mesures du ressort de l'Etat du port (PSMA) et les Directives volontaires pour la conduite de l'Etat du pavillon (VG-FSP) ainsi que les mesures liées au marché, ensemble de mesures qui rendent plus difficiles et détectables les activités des pêcheurs illicites. Une approche souple, progressive et concertée est essentielle pou r la mise en oeuvre d'un tel programme. Grâce à la planification des premières étapes et l'analyse des perspectives futures, la FAO propose une voie à suivre pour faire progresser cette initiative d’une manière opportune, souple et rentable, qui tienne compte des besoins spécifiques des pays en développement pour permettre une large participation et avoir un réel impact dans la lutte contre la pêche INDNR. C’est particulièrement nécessaire dans la situation mondiale actuelle de pénurie de ressou rces, l’objectif étant de soutenir les programmes à long terme au niveau mondial, le coût-efficacité et la collaboration étant au centre de tout projet. Le programme de Fichier mondial s’appuie sur trois composantes: l’élaboration d’un système, le renforcement des capacités et la promotion. La stratégie exposée dans le présent document englobe ces trois aspects, mais donne la priorité à la conception, l’élaboration et la mise en oeuvre du système afin de rendre le Fichier mondial opérationnel da ns les plus brefs délais. A cet égard, une proposition de financement sur 5 ans est présentée en annexe 4. Plusieurs grandes conclusions sont établies, y compris l'utilisation du numéro OMI en tant qu’IUN pour la phase 1, la nécessité d'une orientation et l'engagement des Etats membres à collaborer. La stratégie proposée dans le présent document sur les perspectives futures est soumise aux conseils de la 31e session du COFI.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Rapport juridique sur l’approche écosystémique des pêches en Côte d'Ivoire
    Analyse de l’approche écosystémique des pêches dans certains cadres politiques et juridiques nationaux de la Côte d'Ivoire
    2023
    Also available in:
    No results found.

    Légiférer en conformité avec l’approche écosystémique des pêches (AEP) est une tâche complexe, compte tenu de la nature holistique de l'AEP, qui implique une multitude de facteurs étayés par les aspects sociaux, économiques, environnementaux et institutionnels ayant un impact sur la durabilité de la pêche. Pour évaluer la manière dont l'AEP est appliquée dans les cadres politiques et juridiques nationaux, la FAO a élaboré le document intitulé «Un outil de diagnostic pour la mise en œuvre d'une approche écosystémique des pêches à partir des cadres politiques et juridiques». Le présent rapport juridique sur l'AEP a eu recours à cet outil de diagnostic pour évaluer la conformité de certains instruments politiques et juridiques de la Côte d'Ivoire avec l'AEP. Cette évaluation a analysé dans quelle mesure les 82 exigences juridiques de l'AEP, jugées comme les normes minimales pour légiférer selon l'AEP, sont prises en compte dans les instruments politiques et juridiques ivoiriens relatifs au secteur de la pêche et autres secteurs pertinents (comme l'environnement, la faune, les écosystèmes et les affaires maritimes). À partir de ce diagnostic préliminaire, des lacunes ont été identifiées dans les instruments évalués et des recommandations ont été formulées en vue d'améliorer la mise en œuvre de l’AEP. Ce rapport a été établi suivant une approche participative impliquant les autorités nationales ivoiriennes compétentes. Cette évaluation ne prend en compte que les instruments qui ont été officiellement adoptés et approuvés par le gouvernement. Rédigé en juillet 2021, le rapport a été soumis aux autorités nationales de Côte d'Ivoire pour commentaires en octobre 2021. Le rapport a été révisé afin d’intégrer les commentaires formulés par le Directeur de la pêche et d’incorporer des instruments politiques et juridiques supplémentaires, en particulier les textes réglementaires d’application de la Loi n° 2016- 554 relative à la pêche et l’aquaculture adoptés à la fin de l’année 2021 et au cours de l’année 2022. Le Ministère des ressources animales et halieutiques (MIRAH) a approuvé ce rapport juridique sur l’AEP en juillet 2023.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Étude de la filière des produits de la mer à Sao Tomé-et-Principe: Description qualitative/quantitative des chaines d’approvisionnement et de valeur 2019
    Also available in:

    La filière pêche de São Tomé et Principe joue un rôle important dans le développement économique et social du pays malgré le potentiel de développement limité des ressources halieutiques lié à des conditions environnementales peu favorables. L’étude décrit les différents segments de la chaine de valeur (production, commercialisation et transformation) et identifie les agents économiques constitutifs de la filière et des différentes sous filières. Elle met en évidence les principales faiblesses et contraintes pour son au développement : faiblesse du cadre réglementaire et de régulation des activités, importance des pertes post capture, non-respect des principes et pratiques d’hygiène de base, contrainte énergétique ; absence de mécanismes de financement adaptés ; et une pêche semi-industrielle peu performante. La filière dispose toutefois d’opportunités de croissance en relation avec la forte demande hôtelière et les possibilités de mettre en marché des produits élaborés et transformés. Pour saisir ces opportunités, des changements doivent s’opérer et concernent principalement l’amélioration de la chaîne de froid, le renforcement et l’application des normes d’hygiène et de salubrité, la professionnalisation des acteurs, l’amélioration des procédés de transformation. La valeur ajoutée crée par la filière de pêche nationale en 2015 est évaluée à 588.210.204.000 Dobras, soit 25 948 884 Euros. Elle a ainsi représenté 9% du PIB de São Tomé et Principe. La capture contribue à 63% du PIB pêche, la commercialisation à 33% de la valeur ajoutée de la filière nationale. La valeur ajoutée crée par la transformation artisanale des produits de la pêche est relativement faible, 4% du PIB sectoriel.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.