Thumbnail Image

Bonnes pratiques agricoles pour les bananes










Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Travailleurs migrants dans le secteur de la banane 2017
    Also available in:

    La Convention Internationale des Nations Unies sur la Protection des Droits de tous les Travailleurs Immigrés et des Membres de leurs Familles (1990) définit un travailleur migrant comme «une personne exerçant ou ayant exercé une activité rémunérée dans un État dont elle n'est pas ressortissante». Cette définition inclut les travailleurs migrants temporaires (par exemple les travailleurs saisonniers dans l'agriculture). L’OIT propose une définition similaire du «travailleur migrant» au paragrap he 1 de l'article 11 de la Convention No. 97, qui constitue également la base des dispositions de la partie II de la Convention No. 143. Selon de récentes estimations de l'OIT, il y a 150,3 millions de travailleurs migrants dans le monde, dont 44,3% de femmes. Dans le secteur de la banane, les travailleurs migrants sont principalement masculins. Cela s’explique notamment par leur relative capacité à voyager du fait de leurs responsabilités familiales, mais aussi par la discrimination fondée sur le genre dans l’accès à l’emploi dont souffrent les femmes dans le secteur. En outre, les travailleurs migrants sont une population particulièrement vulnérable, surtout lorsqu'ils sont sans papiers.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire, l’amélioration de la nutrition et l’agriculture durable - Recueil de quinze bonnes pratiques 2022
    Also available in:

    Le recueil de 15 bonnes pratiques, publié dans le cadre du Programme conjoint sur les approches transformatives sensibles au genre pour la sécurité alimentaire et la nutrition, présente des méthodes qui ont donné de bons résultats dans différents contextes. Il met en évidence les bonnes pratiques et les expériences qui contribuent à susciter des changements positifs et profonds en matière de genre, au service de la sécurité alimentaire, d’une meilleure nutrition et d’une agriculture durable. Ce recueil contient des conseils sur l’application de ces approches dans toute institution qui œuvre dans le secteur agricole et les zones rurales. Il est le fruit des contributions d’organisations très diverses qui appliquent activement ces pratiques dans les domaines de l’agriculture et du développement rural. Les approches présentées dans le recueil peuvent être mises en œuvre à différents niveaux: individuel, de la famille ou du ménage, du groupe ou de la communauté, ou encore au niveau institutionnel en partenariat avec des organisations non gouvernementales, des organisations de la société civile locales et/ou des administrations locales et des districts. Le recueil compte quatre objectifs: (i) faire le bilan et tirer les enseignements de l’application des approches existantes; (ii) servir de ressource aux organismes qui emploient déjà ces approches, afin de les aider à repérer les possibilités de renforcer leurs activités dans ce domaine ou à les relier à des interventions complémentaires; (iii) fournir des conseils sur la manière d’appliquer ces approches dans toute organisation ou institution qui s’emploie à améliorer la sécurité alimentaire, la nutrition et l’agriculture durable; (iv) faire mieux connaître et promouvoir ces approches, grâce à des exemples de bonnes pratiques ou d’initiatives réussies qui contribuent à des changements positifs, liés ou non à la question du genre, dans les domaines de la sécurité alimentaire, de la nutrition ainsi que de l’agriculture et du développement rural durables.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Bonnes pratiques pour l'industrie de la viande 2006
    La Commission FAO/OMS du Codex Alimentarius arrive aux dernières étapes de négociation d’un nouveau Code d’usages en matière d’hygiène pour la viande. Le Code sous-entend une transition de l’inspection des viandes vers une démarche basée sur l’analyse des risques englobant l’ensemble de la chaîne alimentaire. Le manuel sur les bonnes pratiques pour l’industrie de la viande vise à aider l’industrie à se préparer à sa mise en conformité avec le nouveau cadre réglementaire, qui doit entre r en vigueur lorsque le Code sera accepté en 2005. Afin de faciliter cette transition, la Fondation internationale Carrefour a fourni à la FAO son soutien financier pour la préparation de ce manuel. La FAO désire présenter ses remerciements à la Fondation internationale Carrefour pour avoir soutenu cette étape importante de la mise en place du nouveau Code d’usages pour une industrie qui se développe à l’échelle mondiale à une vitesse sans précédent. Ce manuel est destiné à l’industr ie de la viande dans les pays en développement et les économies naissantes qui ont l’intention de répondre aux exigences de qualité et de sécurité croissantes requises par l’industrie d’exportation et les marchés nationaux, avec les détaillants à grande échelle qui participent de plus en plus. La Section 1 du manuel traite de l’application des principes de l’analyse des risques au secteur de la viande en partant du point de production, c’est-à-dire de la population animale d’où provi ent la viande. Les normes et les pratiques en production primaire sont traitées dans la Section 2. La Section 3 concerne l’identification des animaux et la Section 4 concerne la traçabilité des produits.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.