Thumbnail Image

Mesures de sécurité recommandées pour les navires de pêche pontés d’une longueur inférieure à 12 mètres et les navires de pêche non pontés








FAO/OIT/OMI. 2013. Mesures de sécurité recommandées pour les navires de pêche pontés d’une longueur inférieure à 12 mètres et les navires de pêche non pontés. Rome, FAO. 263 pp.



Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Pratiques de sécurité liées à la stabilité des petits navires de pêche 2012
    Ce document présente quelques principes de base sur la stabilité des petits navires de pêche et fournit des indications simples sur les dispositions que peuvent prendre l’équipage pour que leur navire maintienne une stabilité adéquate. Le document n’entend pas se substituer à un cours complet sur la stabilité des navires de pêche. La publication est destinée aux pêcheurs et à leurs familles, aux propriétaires de navires de pêche, aux constructeurs de bateaux, aux autorités compétentes et à d’autres personnes qui s’intéresseraient à la sécurité des bateaux de pêche et des pêcheurs. Le livret peut également servir de guide aux personnes concernées par la formation sur la sécurité des navires de pêche. Il est souhaitable que son contenu soit traduit et adapté à chaque public cible afin de répondre aux conditions météorologiques locales, aux types de navires, aux engins de pêche utilisés, etc.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Directives FAO/OIT/OMI pour l'application de la partie B du Recueil, des Directives facultatives et des mesures de sécurité recommandées 2014
    Les Directives d’application FAO/OIT/OMI sont destinées aux ministères de la mer, du travail et des pêches et à tout autre organe ministériel compétent qui décident d’appliquer les trois instruments FAO/OIT/OMI relatifs à la conception, à la construction et à l’équipement des navires de pêche de tous types et de toutes dimensions. Ces instruments sont la Partie B du Recueil de règles de sécurité pour les pêcheurs et les navires de pêche, les Directives facultatives pour la conception, la constru ction et l’équipement des navires de pêche de faibles dimensions et les Mesures de sécurité recommandées pour les navires de pêche pontés d’une longueur inférieure à 12 m et les navires de pêche non pontés. Les Directives n’ont pas pour objet de fournir une prescription unique pour améliorer la sécurité, mais de favoriser la prise de conscience et de donner des indications sur une vaste gamme de questions qui doivent être abordées de manière ef?cace et globale. À cet égard, il est important que les administrations maritime, du travail et des pêches se concertent et coordonnent leurs travaux, en particulier lorsque les responsabilités concernant la sécurité des navires de pêche sont réparties en vertu de lois pertinentes. Les Directives d’application couvrent des domaines tels que l’élaboration d’une stratégie en matière de sécurité; les aspects juridiques; les exigences d’ordre administratif; le renforcement des capacités; la formation des membres d’équipage; le contrôle de l’applicat ion des règles et la sécurité de l’exploitation. Bien que les Directives d’application aient pour principal objet d’aider les autorités compétentes à mettre en œuvre les instruments facultatifs, elles pourraient aussi être utiles pour faciliter l’application des dispositions de l’Accord du Cap de 2012 sur la mise en œuvre des dispositions du Protocole de 1993 relatif à la Convention internationale de Torremolinos de 1977 sur la sécurité des navires de pêche.
  • Thumbnail Image
    Document
    Licence et immatriculation des petits navires de pêche artisanale dans la République unie de Tanzanie 2014
    Also available in:

    Le poisson tient une place fondamentale dans le bien-être social et économique des habitants de la Tanzanie. La pêche artisanale figure parmi les filières importantes de l’économie tanzanienne. Elle contribue de façon significative aux moyens de subsistance des communautés côtières en leur fournissant une riche source de protéines, des emplois et des revenus. Cette activité est toutefois menacée par la pêche non réglementée qui devient un problème grandissant en Tanzanie. Les résultats d’une enq uête initiale sur l’appui financier des collectivités territoriales aux Agents des pêches de district (APD) indiquent que si les dépenses de fonctionnement des APD ont bien été intégrées aux budgets de fonctionnement des collectivités territoriales, le financement effectif est, lui, rarement disponible. En effet, en 2013, seulement 8 à 53% des budgets annuels alloués à la gestion des pêcheries au départ ont effectivement été fournis aux APD. Actuellement, la période de validité d’une licence se termine avec l’année civile en cours, indépendamment de la date où elle a été délivrée. Ainsi, toutes les licences de pêche arrivent à expiration le 31 décembre et doivent être renouvelées le 1er janvier. Par le passé, les pêcheurs et les propriétaires des navires disposaient d’une période de grâce de trois mois (janvier à mars) pour renouveler la licence de leurs navires et pendant laquelle la non possession d’une licence en cours de validité échappait à l’amende. Les APD descendent généralemen t dans les villages en décembre pour aviser les UGP ou les Comités villageois de la nécessité de renouveler les licences des navires et des pêcheurs pour l’année suivante. Après la sensibilisation, les APD attendent généralement que les pêcheurs/ propriétaires des navires se rendent à leurs bureaux pour payer leurs droits de licence ou, si leurs ressources financières le leur permettent, ils se vont directement sur les sites de débarquement pour exiger les droits de licence.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.