Thumbnail Image

La situation mondiale de l’alimentation et de l’agriculture 2014

Ouvrir l’agriculture familiale à l’innovation













Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Pour un environnement institutionnel et financier favorable à l’investissement par les jeunes dans l’agriculture et les systèmes alimentaires en Tunisie
    Document d'orientation
    2020
    Also available in:

    En Tunisie, le taux de chômage des jeunes de 15 à 35 ans est très élevé, se situant autour de 35 pour cent, chez les diplômés du supérieur des régions de l’intérieur et en milieu rural, ce qui pousse un nombre important à l’exode et à l’émigration souvent au péril de leur vie. Par ailleurs, les régions de l’intérieur à dominante agricole et rurale accusent le plus grand retard de développement. Caractérisé par un vieillissement de la population des chefs d’exploitation et un faible niveau d’innovations techniques et organisationnelles, le secteur agricole peine à faire face aux défis de la stagnation de la croissance de la productivité, des changements climatiques et de la libéralisation des marchés des produits agricoles. Plusieurs initiatives visant à stimuler l’investissement dans les secteurs agricole et agroalimentaire ont d’ores et déjà été lancées afin de répondre à ces défis. Cependant, tous ces efforts n'ont pas entrainé l'amélioration nette des investissements dans le secteur agricole escomptée, et la part des investissements par les jeunes agri-entrepreneurs reste nettement en dessous des attentes. Des efforts concertés et substantiels s’imposent ainsi pour stimuler des investissements permettant de dynamiser les secteurs agricole et agroalimentaire, et répondre aux attentes des jeunes en leur offrant des opportunités entrepreneuriales et d’emploi. Sur une requête du Ministère de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, la FAO, le Laboratoire d’Economie Rurale de l’INRAT et l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles ont élaboré, de façon concertée avec les jeunes, une feuille de route pour promouvoir et pérenniser les investissements des jeunes agri-entrepreneurs. Ce policy brief résume les principaux défis identifiés et les solutions qui ont été validées par les parties prenantes tunisiennes, et s'articule autour de cinq axes: 1) Mettre en place un cadre de dispositifs, services et incitations financiers pour les jeunes agri-entrepreneurs; 2) Renforcer les actions de vulgarisation, de formation et de coaching; 3) Améliorer la communication et l’accès a l’information; 4) Garantir une meilleure coordination entre les différents acteurs et interventions; et 5) Renforcer la compétitivité et l’attractivité des filières.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Des systèmes alimentaires viables et sûrs dans un contexte d’accélération du changement climatique 2018
    La planète est confrontée à des problèmes d’une ampleur jamais égalée qui ont des effets négatifs sur la viabilité des systèmes alimentaires et agricoles et sur les moyens d’existence des petits exploitants et des agriculteurs familiaux dans le monde entier. Il s’agit notamment de l’épuisement des ressources et des effets néfastes de la dégradation de l’environnement tels que la désertification, la sécheresse, la dégradation des terres, la pénurie d’eau, la pollution et l’appauvrissement de la biodiversité, le changement climatique ainsi que l’augmentation constante de la population mondiale. Tous ces problèmes menacent gravement la sécurité alimentaire. La faim et la sous-alimentation chronique progressent et les maladies d’origine alimentaire, qui sont évitables, continuent de toucher des millions de personnes chaque année. En outre, des estimations indiquent que d’ici à 2050, la population mondiale croissante pourrait avoir besoin de deux fois plus de nourriture qu’en 2012. Ce problème est aggravé par les pertes ou le gaspillage d’environ un tiers des aliments produits dans le monde , un phénomène qui peut être attribué en grande partie à des dysfonctionnements de la gestion de la qualité et de la sécurité sanitaire des aliments dans les chaînes de valeur. Tous les secteurs de l’agriculture – culture, élevage et aquaculture – sont donc à la croisée des chemins. Pour augmenter la productivité agricole, il faut également tenir compte des effets négatifs de l’intensification sur l’environnement, qui doivent non seulement être réduits au minimum mais aussi inversés. Ce constat montre que l’agriculture doit changer de paradigme et tendre vers une intensification durable qui lui permettra d’absorber des chocs et des changements tels que la variabilité du climat ainsi que l’apparition et la résurgence des crises qui touchent la sécurité sanitaire des aliments. Il est donc essentiel d’élaborer des mesures et des politiques, de renforcer les capacités, de stimuler l’innovation et de prévoir des incitations au niveau intersectoriel, national et international pour répondre aux problèmes de sécurité sanitaire des aliments que pose l’accélération des changements naturels, technologiques, démographiques et sociaux.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Promouvoir et pérenniser les investissements des jeunes agri-entrepreneurs en Tunisie
    Rapport final du projet - Investissements responsables par et pour les jeunes dans l’agriculture et les systèmes alimentaires en Tunisie
    2020
    Also available in:
    No results found.

    En Tunisie, le taux de chômage des jeunes de 15 à 35 ans est très élevé, se situant autour de 35 pour cent, chez les diplômés du supérieur des régions de l’intérieur et en milieu rural, ce qui pousse un nombre important à l’exode et à l’émigration souvent au péril de leur vie. Par ailleurs, les régions de l’intérieur à dominante agricole et rurale accusent le plus grand retard de développement. Caractérisé par un vieillissement de la population des chefs d’exploitation et un faible niveau d’innovations techniques et organisationnelles, le secteur agricole peine à faire face aux défis de la stagnation de la croissance de la productivité, des changements climatiques et de la libéralisation des marchés des produits agricoles. Plusieurs initiatives visant à stimuler l’investissement dans les secteurs agricole et agroalimentaire ont d’ores et déjà été lancées afin de répondre à ces défis. Cependant, tous ces efforts n'ont pas entrainé l'amélioration nette des investissements dans le secteur agricole escomptée, et la part des investissements par les jeunes agri-entrepreneurs reste nettement en dessous des attentes. Des efforts concertés et substantiels s’imposent ainsi pour stimuler des investissements permettant de dynamiser les secteurs agricole et agroalimentaire, et répondre aux attentes des jeunes en leur offrant des opportunités entrepreneuriales et d’emploi. Sur une requête du Ministère de l’agriculture, de la pêche et des ressources hydrauliques, la FAO, le Laboratoire d’Economie Rurale de l’INRAT et l’Agence de Promotion des Investissements Agricoles ont élaboré, de façon concertée avec les jeunes, une feuille de route pour promouvoir et pérenniser les investissements des jeunes agri-entrepreneurs. Ce rapport contient les principaux défis, opportunités et solutions pour augmenter et pérenniser les investissements des jeunes agri-entrepreneurs en Tunisie, tels qu'ils ont été identifiés validés par un large éventail d'acteurs.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.