Thumbnail Image

Suivi du Marché du Riz - Février 2003











Also available in:

Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Newsletter
    Suivi du Marché du Riz - Juin 2003 2003
    Also available in:

    Sur la base des résultats préliminaires des récoltes de l’hémisphère sud et l’ensemencement prévu dans l’hémisphère nord, la production mondiale de riz pour la campagne 2003 serait, selon les premières estimations, de 395 millions de tonnes (592 millions de tonnes de riz paddy), soit 2 p.100 de plus que le niveau modeste de l’année précédente. Ce chiffre est toutefois encore très provisoire car le résultat final va dépendre en grande partie du moment de l’apparition, de l’ampleur et de la distribution des moussons asiatiques qui pèsent lourdement sur le résultat à l’échelle mondiale.
  • Thumbnail Image
    Newsletter
    Suivi du marché du riz - Juillet 2013 2013
    Also available in:

    La campagne 2013 de paddy est à un stade bien avancé. En effet, les principales cultures ont déjà été récoltées le long et au sud de l'équateur, tandis que dans les principaux pays producteurs, dont la plupart sont situés dans l'hémisphère nord, les cultures sont en phase de reproduction ou, dans certains cas, de maturation. Selon les prévisions de la FAO, la production mondiale de paddy en 2013 devrait s’élever à 746,4 millions de tonnes (497,6 millions de tonnes en équivalent riz usi né), environ 300 000 tonnes de moins que les estimations établies en avril. La révision à la baisse concerne principalement l'Indonésie, mais les chiffres concernant la production au Cambodge, en Chine (continentale), dans l'Union européenne, à Madagascar et aux Etats-Unis ont également été réduits. En revanche, les perspectives pour les récoltes de 2013 de la République islamique d'Iran, du Pérou, de la Thaïlande et du Viet Nam ont quant à elles été revues à la hausse. À 746,4 millions de tonnes, la production mondiale de riz en 2013 devrait dépasser de 1,4 pour cent les chiffres révisés concernant la production de 2012, soit une augmentation de 10,2 millions de tonnes. L’essentiel de la croissance prévue devrait être imputable à une amélioration des conditions météorologiques, qui ont favorisé une reprise des semis. Pourtant, l'expansion du secteur pourrait être freinée par les perspectives d’une chute des cours et d’une hausse des coûts de production.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Rapport spécial - RPD de Corée - Octobre 2003 2003
    Also available in:
    No results found.

    La reprise de la production agricole engagée en 2001 en RDP de Corée s’est poursuivie. La production vivrière a connu cette année une légère amélioration par rapport aux trois années précédentes. Cette reprise s’appuie sur divers facteurs: des conditions météorologiques favorables en particulier au début de la campagne, une incidence relativement faible des ravageurs et des maladies des cultures, l’épandage accru d’engrais fournis au titre de l’aide internationale, l’amélioration des systèmes d’irrigation dans la principale région céréalière ("grenier à céréales") grâce à l’achèvement des travaux de construction du canal du lac Kechan-Taesong, financés par l’OPEC, l’amélioration de la fourniture d’électricité dans les stations de pompage pour l’irrigation et le développement de la mécanisation grâce aux disponibilités accrues de carburant et de pièces de rechange. La production céréalière en 2003/04 (y compris les pommes de terre en équivalent céréales) devrait atteindre 4,16 mil lions de tonnes, d’après les prévisions, ce qui représenterait la meilleure récolte depuis neuf ans, d’un volume supérieur de 4,7 pour cent aux estimations révisées de l’an dernier. Malgré la reprise enregistrée ces trois dernières années, la production intérieure se situe encore bien en dessous des besoins alimentaires minimums et le pays aura à nouveau besoin d’une aide alimentaire extérieure substantielle car ses capacités d’importations commerciales demeurent fortement limitées. Le déf icit céréalier en 2003/04 (novembre/octobre) est estimé à 944 000 tonnes. Les importations commerciales sont évaluées à 100 000 tonnes, les importations à des conditions de faveur à 300 000 tonnes, essentiellement en provenance de la République de Corée et l’aide alimentaire à 140 000 tonnes. Il reste donc un déficit non couvert de 404 000 tonnes qui nécessite une aide alimentaire et des importations à des conditions de faveur supplémentaires. Pour faire face à ce déficit vivrier chronique, i l est recommandé, outre la fourniture d’une aide alimentaire urgente, que la communauté internationale entame avec le Gouvernement un dialogue qui permettra d’établir un cadre propice à la mobilisation d’une assistance économique, financière et autre, nécessaire pour promouvoir la production alimentaire durable et la sécurité alimentaire générale. Sur la base des analyses de l’économie alimentaire des ménages, qui révèlent entre autres la vulnérabilité accrue des ménages qui dépendent du syst ème de distribution public face à l’insécurité alimentaire, par suite de la baisse de leur pouvoir d’achat, la mission recommande de mobiliser 484 000 tonnes d’aide alimentaire (environ 400 000 tonnes en céréales) en faveur de 6,5 millions de personnes vulnérables durant l’année civile 2004.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.