Thumbnail Image

FPMA Bulletin #5, 12 juin 2017

Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires











Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    FPMA Bulletin #9, 10 octobre 2017
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2017
    Les prix internationaux du blé ont augmenté en septembre, en raison principalement de préoccupations liées aux conditions météorologiques, tandis que les cours du maïs ont de nouveau baissé sous la pression des nouvelles récoltes. Les prix internationaux du riz sont restés globalement fermes, soutenus par un resserrement saisonnier de l'offre des riz parfumés et par une demande vigoureuse de riz Indica de qualité supérieure. En Afrique de l'Est, les prix des céréales sont restés à des niveaux s upérieurs à ceux observés un an plus tôt dans la plupart des pays, notamment en Éthiopie sous l’effet d’un resserrement saisonnier de l’offre et de préoccupations quant à l'incidence des infestations de chenilles légionnaires d’automne sur les récoltes de la campagne principale et au Soudan du Sud en raison de la poursuite du conflit. En Asie, les prix du riz ont de nouveau augmenté au Bangladesh et ont atteint des niveaux record en septembre, les tendances saisonnières ayant été exacerbées par la contraction de la production de la campagne principale de 2017 et des préoccupations concernant l'incidence des inondations survenues en juillet et août sur les cultures de la campagne secondaire, à récolter à partir de novembre.
  • Thumbnail Image
    Newsletter
    FPMA bulletin #6, 10 juillet 2017
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2017
    Les cours internationaux du blé ont dans l’ensemble augmenté en juin, en raison de préoccupations quant à la qualité des récoltes de 2017, liées aux conditions de croissance défavorables qui ont prévalu dans certains des principaux pays producteurs. Les prix à l'exportation du maïs sont restés globalement stables, tandis que les cours du riz ont continué d’augmenter, en raison principalement d'une demande vigoureuse. En Afrique de l'Est, les prix des céréales sont restés stables ou ont diminué en juin avec l’arrivée des récoltes de 2017, mais sont demeurés proches de niveaux record dans plusieurs pays. Les prix ont fortement augmenté ces derniers mois, en raison d’un resserrement des disponibilités provoqué par une contraction de la production de la campagne secondaire de 2016 due à la sécheresse, ainsi que par des préoccupations concernant les récoltes de 2017 liées à l'insuffisance des pluies et à la présence de ravageurs des cultures. En Asie, la demande soutenue a exacerbé la hau sse des prix intérieurs du riz dans les pays exportateurs en juin. Ailleurs dans la sous-région, les prix du riz ont encore augmenté et ont atteint des niveaux record au Bangladesh, en raison des pertes subies au cours de la campagne principale de 2017, ainsi que d’une réduction de la production et des importations en 2016. Au Sri Lanka, les prix du riz ont été soutenus par la contraction prévue de la production en 2017.
  • Thumbnail Image
    Journal, magazine, bulletin
    Bulletin de Suivi et analyse des prix alimentaires (FPMA) #1 FR, 10 février 2021
    Rapport mensuel sur les tendances des prix alimentaires
    2021
    Also available in:
    No results found.

    Les cours internationaux du maïs ont fortement augmenté en janvier sous l’effet d’une contraction de l’offre mondiale à l’exportation et des achats importants réalisés par la Chine (continentale). Les prix du blé et de l’orge ont également considérablement augmenté, soutenus par la vigueur de la demande d’importations. Les prix à l’exportation du riz ont augmenté pour le deuxième mois consécutif en raison de la demande vigoureuse émanant de pays d’Asie et d’Afrique, combinée à un resserrement des disponibilités en Thaïlande et au Viet Nam, deux importants pays exportateurs. En Afrique de l’Est, les prix des céréales secondaires ont affiché des tendances globalement contrastées en janvier. Dans la plupart des pays, les prix sont restés à des niveaux similaires ou inférieurs à ceux observés un an plus tôt, à l’exception du Soudan et du Soudan du Sud où, malgré certains reculs saisonniers, les prix sont restés à des niveaux quasi-record, soutenus par l’insuffisance des disponibilités et de graves difficultés macro-économiques, y compris la dépréciation continue de leurs monnaies. En Amérique centrale, malgré les récoltes en cours de la campagne secondaires, les prix des haricots ont de nouveau augmenté en janvier et ont atteint des niveaux nettement supérieurs à ceux de l’an dernier, en particulier au Guatemala, au Honduras et au Nicaragua, en raison des pertes de cultures causées par le passage de deux ouragans consécutifs en novembre 2020.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.