Thumbnail Image

Des animaux en bonne santé, des éleveurs heureux!

Dix actions principales que peuvent mener les éleveurs pour préserver l’efficacité des antimicrobiens, ainsi que la santé des animaux et des personnes









Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Project
    Appui à la sensibilisation et à la gouvernance de la lutte contre la RAM - TCP/PRC/3801 2023
    Also available in:
    No results found.

    Alors que le monde est confronté à une augmentation sans précédent de nouvelles menaces pour la santé humaine, animale et de l’environnement, l’efficacité des agents antimicrobiens est aujourd’hui compromise L'utilisation massive et inappropriée d'antibiotiques en médecine humaine et vétérinaire, associée au faible taux de découverte de nouveaux antibiotiques, a aggravé le problème associé à la résistance aux antimicrobiens ( Au Congo, le système d’information sanitaire ne collectait jusqu’à récemment aucune donnée sur l’utilisation des antimicrobiens dans tous les secteurs Des enquêtes ont toutefois montré qu’ils sont largement utilisés Afin d’assurer, pour aussi longtemps que possible, la capacité ininterrompue de traiter et de prévenir les maladies infectieuses au moyen de médicaments sûrs et efficaces de qualité garantie, utilisés de manière responsable, la République du Congo a élaboré un Plan d’action national de lutte contre la résistance aux antimicrobiens (PAN RAM) selon l’approche «Une seule santé», qui devait toutefois encore être validé Par ailleurs, la menace que représente la RAM pour la santé et la sécurité alimentaire reste encore méconnue du grand public.
  • Thumbnail Image
    Booklet
    Stratégie régionale africaine de communication et de sensibilisation à la résistance aux antimicrobiens 2022
    Also available in:

    On parle de résistance aux antimicrobiens (RAM) lorsque des germes, notamment des bactéries, des virus, des champignons et des parasites, se modifient au fil du temps et ne réagissent plus aux antimicrobiens – antibiotiques, antiviraux, antifongiques et antiparasitaires – ce qui rend les infections plus difficiles à traiter et augmente le risque de propagation de maladies, de maladies graves et de décès. Les germes qui résistent aux antimicrobiens se trouvent chez les humains, les animaux, dans les aliments, les plantes et dans l’environnement (dans l’eau, le sol et l’air). Ils peuvent se propager d’une personne à l’autre ou entre les personnes et les animaux, y compris à partir d’aliments d’origine animale. Bien que la RAM se produise naturellement au fil du temps, généralement par le biais de changements génétiques, ses principaux facteurs comprennent l’utilisation abusive et excessive d’antimicrobiens dans les domaines de la santé humaine et l’agriculture; le manque d’accès à l’eau potable, à l’assainissement et à l’hygiène (EAH) pour les humains et les animaux; le manque de prévention et de contrôle des infections et des maladies dans les établissements sanitaires et les exploitations agricoles; le faible accès à des médicaments et à des vaccins et le manque de diagnostics abordable et de qualité; le manque de sensibilisation et de connaissances; et la faible application de la législation. La réduction de l’émergence et de la propagation de la RAM nécessite un effort coordonné, ciblé, multisectoriel et multinational. La stratégie régionale africaine de communication et de sensibilisation à la résistance aux antimicrobiens a été élaborée pour servir de guide aux pays africains afin d'améliorer la sensibilisation à la RAM et à ses conséquences en Afrique, de promouvoir une utilisation prudente des antimicrobiens auprès des principales parties prenantes et d'aider les pays à communiquer sur la RAM de manière cohérente.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    La résistanceaux antibiotiques 2015
    L’antibiorésistance est un phénomène qui apparaît lorsqu’une bactérie évolue et devient résistante aux antibiotiques utilisés pour traiter les infections dont elle est responsable. L’usage excessif et abusif des antibiotiques dans les élevages, les cultures et l’aquaculture contribue à l’antibiorésistance et favorise sa propagation dans l’environnement, dans la chaîne alimentaire et chez l’homme. Cette résistance compromet notre capacité à traiter les maladies infectieuses et remet en cause de n ombreuses avancées médicales.Nous devons faire un usage prudent des antibiotiques pour préserver leur efficacité le plus longtemps possible.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.