Thumbnail Image

Des systèmes alimentaires viables et sûrs dans un contexte d’accélération du changement climatique








Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    Afrique - Vue d’ensemble Régionale de la Sécurité alimentaire et la nutrition
    Lutter contre la menace de la variabilité du climat et des extrêmes climatiques pour la sécurité alimentaire et la nutrition
    2018
    Also available in:

    L’édition de cette année de la Vue d’ensemble régionale de la sécurité alimentaire et la nutrition indique que la situation de la sécurité alimentaire continue de se détériorer sur le continent. En Afrique, 20,4 pour cent de la population du continent (257 millions de personnes) sont aujourd’hui sous-alimentés contre 19,7 pour cent (241 millions de personnes) en 2016. En Afrique subsaharienne, 237 millions de personnes étaient sous-alimentées en 2017 contre 222 millions en 2016. L’aggravation de cette situation en Afrique s’explique par les conditions économiques mondiales difficiles et, dans de nombreux pays, les conflits et les mauvaises conditions climatiques, facteurs qui sont parfois combinés. L’insécurité alimentaire s’est aggravée dans les pays touchés par des conflits, souvent exacerbés par la sécheresse ou les inondations. En Afrique australe et de l’Est, de nombreux pays ont subi les effets de la sécheresse. Il faut noter que plusieurs pays ont enregistré des progrès soutenus en matière de réduction de l’insécurité alimentaire malgré des circonstances difficiles. La détérioration de la situation de sécurité alimentaire et les progrès insuffisants enregistrés par rapport aux cibles mondiales de l’OMS en matière de nutrition obligent les pays à intensifier leurs efforts pour parvenir à un monde libéré de la faim et de la malnutrition à l’horizon 2030. Les résultats de l’examen biennal inaugural sur les progrès accomplis en matière de la mise en oeuvre des objectifs de la Déclaration de Malabo montrent aussi clairement que des efforts supplémentaires devraient être fournis. En plus de passer en revue des politiques spécifiques sur la sécurité alimentaire et la nutrition, le présent rapport examine quatre thèmes transversaux importants, à savoir l’emploi des jeunes, les envois de fonds, le commerce intrarégional et le changement climatique. Il aborde leurs liens avec le système alimentaire et leur rôle dans la sécurité alimentaire et la nutrition. La partie thématique de ce rapport présente une évaluation fondée sur des preuves de la menace que constituent des extrêmes climatiques plus fréquents et d’une plus grande variabilité du climat à la sécurité alimentaire et nutritionnelle dans la région. Le changement climatique associé à une mauvaise planification du développement, la pauvreté et la dégradation de l’environnement augmentent le risque qu’un phénomène climatique devienne une catastrophe. Une approche collective qui associe l’adaptation au changement climatique à un renforcement de la résilience face aux catastrophes présente l’opportunité de gérer les risques climatiques et de catastrophe dans le cadre d’objectifs de développement plus larges.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Législation sur «Un monde, une santé»
    prévenir les pandémies par la loi
    2021
    Also available in:

    Il est de plus en plus reconnu que la santé humaine, végétale et animale, la santé environnementale et la sécurité sanitaire des aliments sont interdépendantes, et que la dégradation des systèmes écologiques a considérablement augmenté le risque global d'épidémies de zoonoses, ainsi que d'autres effets néfastes sur la santé humaine. Les effets dévastateurs du covid-19 au niveau humain, social et économique devraient obliger la communauté mondiale à assurer la prévention d'un autre événement similaire. L'approche «Un monde, une santé» offre une plateforme permettant de travailler sur l'interaction entre la santé humaine, la santé animale et la santé des végétaux, et leur environnement commun. Travailler sur les synergies entre ces domaines est essentiel pour prévenir l'épidémie ou atténuer l'impact de nouvelles maladies, et ainsi améliorer la réponse immunitaire de tous les organismes aux menaces biologiques nouvelles et existantes. Dans le cadre de l'approche «Un monde, une santé», le développement économique et la production agricole tiennent compte de l'impact des activités anthropiques sur l'environnement, la santé et le bien-être des animaux. Une attention particulière est également dediée à la faune sauvage, à la protection des forêts et de la biodiversité, et à l'atténuation du changement climatique. Un environnement bien préservé, ainsi que des animaux, des plantes et des écosystèmes sains, sont plus résilients et mieux équipés pour réagir contre de nouveaux agents pathogènes ou atténuer leur impact. La législation est un outil précieux par lequel les pays et les organisations régionales traduisent les objectifs de «Un monde, une santé» en droits, obligations et responsabilités concrets, durables et exécutoires, ouvrant la voie à une collaboration intersectorielle. La législation constitue la base de cadres adéquats pour empêcher l'introduction et la propagation de parasites et de maladies. Elle peut établir des contrôles réglementaires clés au sein d'un secteur, relier les différents domaines pertinents pour «Un monde, une santé» et en faciliter la mise en œuvre coordonnée par différentes autorités, qui sont tous essentiels à la réalisation des objectifs de l’approche «Un monde, une santé».
  • Thumbnail Image
    Meeting
    Des aliments sains pour améliorer la nutrition et le commerce 2018
    La sécurité alimentaire, la nutrition et la sécurité sanitaire des aliments sont indissociables. Les pays de la région Asie et Pacifique et les principaux blocs commerciaux auxquels ils appartiennent, notamment l’Association des nations de l’Asie du Sud-Est (ANASE/ASEAN), l’Association sud-asiatique de coopération régionale (ASACR), la sous-région du bassin du Mékong et le Forum des îles du Pacifique, ont clairement défini la sécurité sanitaire des aliments comme un objectif de développement prioritaire pour leurs populations1,2,3,4. Garantir la disponibilité d’aliments sains, nutritifs et diversifiés relève de la responsabilité conjointe des gouvernements, du secteur privé et des consommateurs. Cela exige d’adopter une approche intégrée et fondée sur des éléments scientifiques, «de la fourche à la fourchette», qui s’adapte aux changements et aux évolutions des systèmes agricoles et alimentaires, des technologies, des modes de vie et des politiques commerciales. Les pays de la région se concentrent sur la modernisation de leurs systèmes de sécurité sanitaire des aliments pour assurer la disponibilité d’aliments sains et nutritifs pour les cinq milliards d’habitants que devrait compter la région en 2050. Parallèlement, les nouvelles menaces pesant sur la sécurité sanitaire des aliments à cause de la surpopulation, de l’urbanisation, de la pollution de l’environnement, et d’une plus grande proximité entre les populations et les animaux, ainsi que la facilité qu’ils ont à se déplacer en nombre important par-delà les frontières nécessitent d’adopter l’approche globale «Un monde, une santé». À cette fin, la FAO continuera à aider les pays en leur proposant des solutions institutionnelles, réglementaires, facultatives et participatives pour améliorer la sécurité sanitaire des aliments en faveur d’une alimentation saine et améliorer les échanges de produits agricoles et alimentaires.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.