Thumbnail Image

Outil d'évaluation des systèmes de contrôle des aliments: Dimension C - Interactions avec les parties prenantes












FAO et OMS. 2020. Outil d'évaluation des systèmes de contrôle des aliments: Dimension C - Interactions avec les parties prenantes. Rome.





Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Renforcement des systèmes nationaux de contrôle alimentaire
    Guide d’évaluation rapide des besoins en renforcement des capacités
    2007
    Des systèmes nationaux efficaces de contrôle alimentaire sont indispensables pour la sécurité sanitaire, la santé publique, la protection des consommateurs et le commerce international. Dans de nombreux pays, le système national de contrôle alimentaire n'est en mesure ni de fournir une quantité suffisante d'aliments sains aux consommateurs nationaux, ni de répondre aux critères sanitaires et phytosanitaires internationaux exigés pour les exportations. Le renforcement des capacités dans le domaine de la sécurité sanitaire est un moyen de répondre à ces préoccupations. Ce guide a été élaboré par la FAO pour consolider les résultats et l'incidence des activités de renforcement des capacités qui seront ultérieurement réalisées dans le domaine de la sécurité alimentaire. Il constitue un processus de cinq étapes qui a pour objet d'évaluer systématiquement les besoins en renforcement des capacités dans l'ensemble du système de contrôle alimentaire. Plusieurs questions cl és, des conseils pratiques et des suggestions sont proposés à chaque étape pour guider l'évaluation. Des directives plus détaillées sur les questionnaires d'enquête, les questions importantes à traiter, les listes de contrôle de capacités et les besoins en renforcement sont jointes en annexe comme ressources documentaires. En proposant une démarche systématique pour identifier les besoins et les classer par ordre de priorité ainsi que pour élaborer un plan d'action de renforcement des capacités des systèmes de contrôle alimentaire, ce guide permettra aux autorités réglementaires chargées de la sécurité sanitaire de mieux planifier, mettre en oeuvre et suivre leurs activités. Il sera également utile pour utiliser les ressources disponibles avec plus d'efficacité et mobiliser des fonds supplémentaires pour les besoins non couverts.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    Un guide tripartite pour la gestion des zoonoses à travers l'approche multisectorielle «Une seule santé» 2019
    Le guide FAO-OIE-OMS (Tripartite) 2019 sur les zoonoses est développé conjointement pour apporter des conseils pratiques aux pays membres sur les approches «Une seule santé» afin de mettre en place des mécanismes nationaux de coordination, de communication et de collaboration multisectorielles pour lutter contre les zoonoses à l’interface animal-Homme-environnement. Le document soutient les pays pour renforcer leur résilience et leur capacité à lutter contre les zoonoses émergentes et endémiques telles que la grippe aviaire, la rage, Ebola et la fièvre de la vallée du Rift, ainsi que les maladies d'origine alimentaire et la résistance aux antimicrobiens. Il les aide à minimiser leurs impacts sur la santé, les moyens d’existence et les économies. Il soutient également les efforts des pays pour mettre en œuvre le Règlement sanitaire international de l'OMS (2005) et les normes internationales de l'OIE, pour combler les lacunes identifiées lors des évaluations internes et externes des systèmes de santé et pour atteindre les Objectifs de développement durable. Le guide fournit aux agences et ministères concernés les leçons et les pratiques optimales identifiées au cours des expériences à l’échelle nationale de mise en œuvre de l’approche « Une seule santé » pour renforcer la prévention, la détection et la réponse aux menaces zoonotiques. Le document fournit également des conseils sur la communication, la coordination et la collaboration multisectorielles. Il regroupe les informations sur les activités «Une seule santé» menées aux niveaux régional et national, ainsi que sur les outils sectoriels et multisectoriels disponibles pour les pays.
  • Thumbnail Image
    Book (stand-alone)
    La transition vers l'appui conseil
    Experience de processus multi-acteurs (le Niger, Mauritanie, le Maroc, Algérie)
    2019
    Also available in:
    No results found.

    Jusqu’au milieu des années 90, la vulgarisation auprès des exploitants agricoles était réalisée directement par des systèmes publics de vulgarisation, en partie financés par des bailleurs internationaux. Mais la pérennité de ces dispositifs a été remise en cause. L’assistance de la coopération internationale a alors privilégié la consolidation institutionnelle des dispositifs de vulgarisation et la recherche d’une rationalisation de leur fonctionnement. Un processus de décentralisation et de désengagement partiel des services étatiques s’est développé, entraînant l’émergence de prestataires privés de conseil agricole. Au tournant du siècle, les bailleurs ont commencé à refinancer le conseil agricole, mais souvent en associant la promotion des organisations de producteurs. L’orientation prise actuellement est celle de rapprocher l’offre de services avec la demande des entrepreneurs agricoles à travers des démarches ascendantes basées sur les besoins identifiés par les hommes et les femmes producteurs et les organisations ainsi que sur la priorisation de leurs attentes afin de mieux formuler et négocier leurs demandes. Les révisions réalisées dans de nombreux pays du monde entier ont permis de mettre en évidence les forces et les faiblesses actuelles des institutions de vulgarisation dans l’optique de lever les contraintes rencontrées et, à l’inverse, de renforcer leurs atouts pour s’impliquer dans de nouveaux dispositifs d’appui conseil. Améliorer une situation peut prendre plusieurs formes, allant du plus simple au plus complexe, et de manière rapide ou échelonnée.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.