Thumbnail Image

Récession économique mondiale liée à la covid-19: la lutte contre la faim doit être au centre de la relance économique











FAO. 2020. ​Récession économique mondiale liée à la covid-19: la lutte contre la faim doit être au centre de la relance économique. Rome. 




Related items

Showing items related by metadata.

  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L’État de la sécurité alimentaire et de la nutrition dans le monde 2021
    Transformer les systèmes alimentaires pour que la sécurité alimentaire, une meilleure nutrition et une alimentation saine et abordable soient une réalité pour tous
    2021
    Ces dernières années, plusieurs grands facteurs sont intervenus qui font que le monde n’est plus en voie de mettre un terme à la faim et à la malnutrition sous toutes ses formes d’ici à 2030. Les difficultés n’ont fait que grandir en raison de la pandémie de covid-19 et des mesures qui ont été prises pour l’endiguer. Le présent rapport contient la première évaluation mondiale de l’insécurité alimentaire et de la malnutrition pour l’année 2020 et donne une idée de ce à quoi ressemblerait la faim en 2030, dans un scénario encore compliqué par les effets prolongés de la pandémie de covid-19. On y trouvera aussi de nouvelles estimations du coût et de l’accessibilité économique d’une alimentation saine, qui fournissent un lien important entre les indicateurs de la sécurité alimentaire et de la nutrition et l’analyse de leur évolution. Au final, le rapport souligne la nécessité d’une réflexion plus approfondie sur ce qu’il convient de faire pour tenter de mieux remédier à la situation mondiale en matière de sécurité alimentaire et de nutrition. Pour nous permettre de mieux comprendre comment la faim et la malnutrition ont pu atteindre des niveaux aussi critiques, le présent rapport prend appui sur les analyses fournies dans les quatre éditions précédentes, qui ont produit un vaste ensemble de connaissances fondées sur des données factuelles concernant les principaux facteurs de l’évolution récemment constatée en matière de sécurité alimentaire et de nutrition. Ces facteurs, dont la fréquence et l’intensité vont croissant, sont les conflits, la variabilité du climat et les phénomènes climatiques extrêmes, et les ralentissements et les fléchissements économiques – tous exacerbés par les causes sous-jacentes de la pauvreté et par des inégalités très marquées et persistantes. Par ailleurs, des millions de personnes dans le monde connaissent l’insécurité alimentaire et diverses formes de malnutrition parce qu’elles n’ont pas les moyens financiers de se procurer une alimentation saine. Des mises à jour et des analyses supplémentaires ont été produites à partir d’une synthèse de toutes ces connaissances de manière à fournir une vue d’ensemble des effets conjugués des différents facteurs, effets qu’ils ont les uns sur les autres et sur les systèmes alimentaires, ainsi que de leurs répercussions sur la sécurité alimentaire et la nutrition dans le monde.
  • Thumbnail Image
    Brochure, flyer, fact-sheet
    Normes commerciales et de sécurité sanitaire des aliments
    Facilitation et accélération du commerce de produits agricoles et alimentaires durant la pandémie de COVID-19 et au-delà
    2021
    La pandémie de covid-19 aura des effets sans précédent sur le commerce régional et mondial. D’après l’Organisation mondiale du commerce (OMC), le commerce mondial de marchandises en 2020 pourrait accuser une baisse allant jusqu’à 32 pour cent. La situation actuelle n’est comparable à nulle autre crise alimentaire ou sanitaire des temps modernes, avec des chocs simultanés sur l’offre et la demande qui sont de nature mondiale. Les pénuries de main-d’œuvre dues aux restrictions de mobilité affectent tous les aspects des chaînes d’approvisionnement alimentaire et agricole, depuis la production jusqu’à la transformation et la vente au détail, ce qui se traduit par des risques immédiats et à plus long terme pour la production et la disponibilité de produits alimentaires. Dans le même temps, l’ampleur considérable de la récession économique, avec des pertes d’emplois généralisées, la baisse des revenus et des envois de fonds, fait redouter la faim et la malnutrition. Les groupes les plus vulnérables sont déjà pauvres et exposés à l’insécurité alimentaire, particulièrement dans les pays affectés par de multiples crises (variabilité extrême des conditions météorologiques, invasion acridienne et maladies animales et végétales), qui connaissent une dépréciation considérable de leur monnaie (notamment les économies tributaires des produits de base) et ceux affectés par un conflit, où les maillons logistiques et de distribution de la chaîne d’approvisionnement sont déjà fragiles. Tous ces éléments ont incité de nombreux pays à prendre diverses mesures pour protéger leurs populations de la crise. Des restrictions commerciales ponctuelles ont la plupart du temps caractérise la réponse politique immédiate, qu’il s’agisse de restrictions à l’importation motivées par des craintes relatives à la salubrité des aliments, qui ne sont pas nécessairement fondées sur la science, ou de restrictions à l’exportation justifiées par des préoccupations liées à l’offre alimentaire locale et aux incertitudes du marché. De telles mesures exacerbent la situation et engendrent le long des perturbations des chaînes d’approvisionnement. Pour atténuer les impacts de chocs tels que celui induit par la pandémie de covid-19, il est préférable de faciliter et d’optimiser le commerce, à la fois au sein des régions et entre elles, et d’améliorer l’accès aux marchés, au lieu de brider les échanges.
  • Thumbnail Image
    Book (series)
    L'état de l'insecirité alimentaire dans le monde 2012
    La croissance économique est nécessaire mais elle n'est pas suffisante pour accélérer la réduction de la faim et de la malnutrition
    2012
    L'état de l'insécurité alimentaire dans le monde 2012 présente de nouvelles estimations de la sous-alimentation, calculées au moyen d’une méthode révisée et améliorée. D’après ces nouvelles estimations, la lutte contre la faim menée ces vingt dernières années a donné de meilleurs résultats que ce que l'on pensait. Si l’on redouble d'efforts, la cible correspondante des Objectifs du Millénaire pour le développement pourrait être atteinte au niveau mondial d'ici à 2015. Le nombre de personnes qui souffrent de sous-alimentation chronique reste cependant à un niveau inacceptable et l'éradication de la faim demeure un enjeu mondial majeur. Cette année, le rapport montre aussi en quoi la croissance économique contribue à la lutte contre la sous-alimentation. La croissance est un outil efcace de lutte contre la pauvreté et la faim dès lors qu’elle crée des emplois et des sources de revenus dont les pauvres peuvent proter. Une croissance agricole durable, en particulier, a souvent des ret ombées sur les pauvres, parce que la plupart de ceux qui sont touchés par la pauvreté et la faim vivent en zone rurale, en grande partie de l'agriculture. La croissance ne contribuera pas pour autant à améliorer la nutrition pour tous. Pour qu’elle y contribue, les politiques et les programmes de croissance doivent aussi promouvoir la diversication de l'alimentation, l'accès à l'eau potable, à l'assainissement et aux services de santé, et l'éducation des consommateurs en matière de nutrition et de soins aux enfants. Il faut du temps pour que la croissance économique atteigne les pauvres et, parfois, elle n’arrive jamais jusqu’aux plus pauvres. Il est donc crucial de recourir à des mécanismes de protection sociale pour éliminer la faim aussi rapidement que possible. D’ailleurs, s'ils sont bien conçus, de tels mécanismes favorisent aussi la croissance économique, car ils permettent d’accroître le capital humain et aident les agriculteurs à maîtriser sufsamment les risques pour être en mesure d'adopter des techniques modernes. Enn, pour que la lutte contre la faim progresse rapidement, les gouvernements doivent fournir les biens et les services publics essentiels, dans le cadre d'un système de gouvernance qui soit fondé sur la transparence, la participation, l'obligation de rendre des comptes, l'état de droit etle respect des droits de l'homme.

Users also downloaded

Showing related downloaded files

No results found.